Accès direct au contenu

Déclaration

F1 : Alonso lâché par Ferrari à cause d’Espagne-Italie ?

Fernando Alonso

Dimanche, l’Italie et l’Espagne s’affrontent lors de la première journée de l’Euro 2012. Dans le même temps, à plusieurs milliers de kilomètres de la, à Montréal, Fernando Alonso sera au volant de sa Ferrari pour le GP du Canada. L’Espagnol pourrait-il être victime d’une victoire espagnole ?

Après sa troisième place lors des qualifications du Grand Prix du Canada, Fernando Alonso s’est exprimé sur le premier match de l’Espagne lors de l’Euro 2012, qui aura lieu aujourd’hui. Ironie du sort, la Roja affronte l’Italie, terre de Ferrari, l’écurie du « Taureau des Asturies ». De plus, les deux évènements se dérouleront à quelques heures d’intervalle. Et le pilote s’est exprimé sur le sujet avec beaucoup d’humour.

« Peut-être ne trouverais-je pas assez de mécaniciens »

Forcément supporter de son pays, le double champion du monde se méfie de l’éventuelle victoire espagnole. « Nous n’en avons pas encore parlé, mais si nous [l’Espagne] gagnons, peut-être ne trouverai-je pas assez de mécaniciens pour changer mes pneus à l’arrêt au stand ». On imagine bien Alonso devoir sortir de sa voiture à chaque ravitaillement pour changer lui-même ses pneus. Il est évident que ce ne serait pas pratique, même pour un leader du championnat.

Heureusement, il lui restera toujours la solution HRT (Hispania Racing Team). Cette écurie espagnole basée à Madrid, et dont l’un des pilotes (Pedro de la Rosa) est lui aussi ibérique, pourra peut-être l’aider et lui rendre le service de lui mettre des gommes neuves. Entre compatriote, il faut bien s’entraider en même temps.

Rémi dos Santos