Accès direct au contenu

Formule 1

Alonso ne reconnait pas une erreur de stratégie

Passé de la première à la cinquième place en quelques tours lors du Grand-Prix du Canada, le pilote espagnol Fernando Alonso donne son avis sur cette fin de course très mal négociée. Et nie un mauvais choix de stratégie : « Quand Hamilton est rentré une seconde fois (63e tour), nous avons essayé de faire avec ce que nous avions, et c'est maintenant facile de dire que nous aurions dû aussi faire ce choix ; mais ça ne veut pas dire que nous n'avons rien tenté. Nous aurions tout aussi bien pu perdre notre position au profit de Vettel. Les derniers tours ont été très longs : les pneus se sont soudain écroulés et j'étais trop lent pour me défendre contre ceux de derrière. Mon ingénieur me disait de les retenir mais il n'y avait aucun moyen. Le vrai problème aujourd'hui était la dégradation des pneus, et absolument pas la stratégie, qui tout au plus nous a coûté une place. Mais n'oublions pas que c'est la même stratégie qui nous a mis devant Vettel au premier stop ».