Transferts : Ces 5 feuilletons qui ont tourné au fiasco cet été
Arthur Montagne

Comme à chaque mercato, plusieurs transferts ont tourné au flop soit à cause de négociations trop compliquées ou alors par le biais de rebondissements dans les derniers instants. Le 10 Sport vous propose de découvrir cinq des feuilletons qui ont tourné au fiasco durant le mercato estival.

Cristiano Ronaldo a tenté 

Evidemment, l'un des feuilletons les plus marquants de l'été est celui de Cristiano Ronaldo. Un an après avoir fait le forcing et réussi à quitter la Juventus pour rejoindre Manchester United, cette année, le Portugais voulait déjà quitter les Red Devils afin de disputer à nouveau la Ligue des champions. Dans cette optique, Jorge Mendes s'est démené pour lui trouver une porte de sortie. Néanmoins, le refus se sont enchaîné à l'image du PSG, du Bayern Munich, du Borussia Dortmund ou encore de Chelsea. A tel point qu'une folle rumeur ait circulé du côté de l'OM. Finalement, en fin de mercato, Cristiano Ronaldo a semblé tout proche du Napoli. En vain. Après avoir essayé de partir durant tout l'été, le quintuple Ballon d'Or sera bien à Manchester United et Erik ten Hag ne lui fera aucun cadeau. « Cela demande de la coopération, il faut travailler le positionnement, que ce soit lors des phases de possession ou sans le ballon. Et l’autre chose, c’est la forme physique. Il doit d'adapter notre façon de jouer. S’il le fait, il fera la différence grâce à ses qualités », assurait l'entraîneur de Red Devils.

Milan Skriniar, le PSG y a cru jusqu'au bout

Du côté du PSG aussi un dossier a mis le feu au mercato à savoir celui de Milan Skriniar. Priorité absolue de Luis Campos et Christophe Galtier, le défenseur slovaque a été l'objet d'intenses négociations menées par Antero Henrique pour le club parisien. Mais l'Inter Milan n'a jamais lâché, fixant ses exigences à 80M€ pour racheter la dernière année du contrat de Milan Skriniar. Une somme que le PSG n'a jamais voulu payer, ce qui a eu pour conséquence de ne voir débarquer aucun nouveau défenseur central à Paris. « Nous avons subi beaucoup de départs, de prêts. Évidemment que Milan Skriniar était un joueur que nous avions identifié. Nous nous pensions tout proches d’un accord à un moment, mais les prix sont montés au fur et à mesure que le temps passait. Je peux comprendre notre président, parce que verser un tel montant de transfert pour un joueur en fin de contrat dans un an, c’est énorme », expliquait Galtier à ce sujet.

Bamba Dieng, l'échec de dernière minute

L'OM n'est pas en reste. Hyper actif, le club phocéen a recruté pas moins de 12 nouveaux joueurs. Un tel recrutement doit évidemment entraîner des ventes. Dans cette optique, Bamba Dieng a rapidement été identifié comme l'un des principaux joueurs à vendre sur le mercato. Et tout s'est finalement joué dans une dernière journée de folie. Jeudi 1er septembre, l'attaquant sénégalais est d'abord proche de Lorient avant que Leeds ne dégaine une offre de 11M€, visiblement suffisante pour rafler la mise. Mais c'était sans compter sur l'OGC Nice dont des dirigeants patientaient à l'aéroport pour intercepter Bamba Dieng. Mais alors qu'il semblait se diriger vers les Aiglons, un problème détecté à la visite médicale a finalement fait capoter le deal...

Aouar, un autre été pour rien

Comme tous les étés, Houssem Aouar a été annoncé sur le départ, et comme tous les étés, le milieu de terrain est resté à l'OL. Et pourtant, Nottingham Forrest, hyper actif cet été, semblait proche de rafler la mise pour recruter le Lyonnais. Un peu plus tard, Houssem Aouar a également été annoncé du côté du Real Betis. Mais finalement, il fera une dernière saison avec son club formateur. « Il n'a pas trouvé le club adéquat, une fois c'était de son côté, une autre du nôtre mais on a travaillé en bonne intelligence avec lui et ses conseillers », expliquait Vincent Ponsot directeur du football à l'OL. Sous contrat jusqu'en 2023, Houssem Aouar pourrait donc partir libre dans un an.

Articles liés