Accès direct au contenu

Foot - Mercato

Qui est Ismaël Doukouré, ce prodige de Ligue 2 que toute l’Europe s’arrache ?

Une fois de plus, la France est en train de sortir une pépite au poste de défenseur central. A seulement 17 ans, Ismaël Doukouré s’est imposé en Ligue 2 à Valenciennes et suscite l’intérêt de nombreux clubs étrangers.

Comme la France sait si bien le faire depuis des décennies, elle sort des jeunes joueurs au potentiel monstre. A tous les postes, on a toujours été gâté par les talents. Et ces dernières années, il y a une position sur le terrain qui sort du lot : la défense centrale. Avec des joueurs comme Jules Koundé, Wesley Fofana, Dayot Upamecano, Boubacar Kamara et les autres, la relève est assurée. Le petit dernier n’a que 17 ans et joue en Ligue 2 à Valenciennes. Comme ses aînés, Ismaël Doukouré crève l’écran. Né en 2003, il s’est déjà imposé au sein du club nordiste et attire les sirènes des grands clubs étrangers. La Roma, la Juventus Turin, l’Atalanta, Benfica et même le FC Barcelone ont déjà approché l’entourage du gamin né à Lille. Comme révélé par le10sport.com, plusieurs clubs français ont également commencé à bouger : Bordeaux, Saint-Etienne, Reims et Montpellier.

« Comme Dayot, il a une mentalité de travail »

Heureusement pour Valenciennes, Ismaël Doukouré a signé son premier contrat professionnel l’été dernier et est lié au club jusqu’en 2023. Un petit confort dans une période où chaque fin de bail ne pardonne pas, y compris pour les jeunes joueurs. Pour le moment, le Franco-Ivoirien fait ses classes en Ligue 2 avant sûrement de sauter le pas en dehors de l’Hexagone. Passé lui aussi à Valenciennes, Dayot Upamecano est souvent la comparaison idéale quand on parle de Doukouré. Eddy Zdziech, président du club, a souligné sa fierté de conserver sa pépite, lui qui avait perdu Upamecano quelques années plus tôt : « Le fait qu’Ismaël ait fait confiance au VAFC pour son premier contrat pro envoie plein de signaux positifs ».
 
Avec déjà 14 matchs de championnat et 3 rencontres de Coupe de France à son actif, Ismaël Doukouré engrange de l’expérience rapidement. Olivier Bijotat, qui l’a entraîné deux saisons, a loué les qualités de Doukouré en insistant une fois de plus sur la comparaison avec Upamecano : « Il a de grandes qualités dans les duels, il rayonne dans ce jeu-là. Et comme Dayot, il a une mentalité de travail. Ces joueurs adorent s’entraîner, jouer et se développer ». Révélation de la saison de Valenciennes, le club nordiste espère évidemment conserver son joueur le plus longtemps possible, même si la concurrence s’annonce rude. Une preuve que Valenciennes est un bon club formateur. A l’image des Upamecano, Tousart, Fulgini et les autres, la future vente de Doukouré va faire du bien aux finances du VAFC. Pour le moment, l’équipe entraînée par Olivier Guégan réclamerait 6 millions d’euros. Une somme raisonnable pour un club de l’élite ou étranger, mais très intéressante pour Valenciennes qui réaliserait la meilleure vente de son histoire. Ismaël Doukouré a encore 5 matchs pour se montrer !

Articles liés