Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Pourquoi l’Atlético tourne le dos à Cavani

Marca révèle aujourd’hui que l’Atlético de Madrid se détourne de Cavani en vue du mercato estival. Explication.

Dans son édition du jour, le quotidien sportif espagnol Marca a livré une information de première importance sur le dossier Cavani : d’après les informations de Marca, l’Atlético de Madrid semble en effet ne plus vouloir l’international uruguayen dans ses rangs. Pourtant, un accord contractuel avait été trouvé entre les deux parties courant janvier, avec la perspective d’un transfert anticipé en hiver voire d’une signature libre en juin. L’intérêt de l’Atlético de Madrid pour Cavani était alors total. Diego Simeone ayant toujours été un grand fan du buteur du PSG, dont il apprécie l’efficacité et le travail défensif, le club avait tenté à plusieurs reprises de le recruter dans le passé, en vain. Cette fois, avec la fin de contrat de Cavani, l’Atlético de Madrid semblait tenir le bon bout. Pourquoi alors un tel revirement de situation ?

Il était évident que le PSG allait demander au moins 20 millions…

Pour bien le comprendre, il faut revenir sur l’épisode du transfert avorté du mercato hivernal, l’Atlético de Madrid se heurtant aux exigences du PSG, qui souhaitait au minimum 20 millions d’euros pour les six derniers mois de contrat du joueur. À l’analyse, il apparaît étonnant que la direction de l’Atlético de Madrid ait tenté le coup cet hiver si elle n’était pas disposée à mettre ce montant sur la table, autant il était évident que le PSG n’accepterait jamais de lâcher Cavani à un prix inférieur. Soucieux de tout faire pour avoir le joueur et de lui garder la place pour le mois de juin en cas d’échec en janvier, le club avait même fait passer le message à ses autres pistes offensives hivernales qu’il n’était intéressé que dans le cadre d’un prêt sans option d’achat. En fait, si l’Atlético de Madrid a appuyé sur Cavani en janvier, malgré son manque d’argent à disposition pour le transfert, c’est pour une raison précise : comme révélé par le10sport.com, le clan Cavani était en effet persuadé que Paris accepterait un prix de transfert très bas en janvier, autour de 5 millions d’euros, compte tenu des états de service du joueur. Il avait donc fait passer le message à l’automne dernier aux clubs intéressés que Cavani pourrait partir autour de 5 millions. À ce prix, l’Atlético de Madrid était évidemment prêt à foncer en janvier. Mais le problème, c’est qu’avec la nouvelle ligne de conduite de Leonardo, qui tient absolument à faire respecter l’institution PSG sur le mercato, il était inenvisageable que Cavani parte à ce prix. L’Atlético de Madrid s’est donc heurté à un mur là où il pensait arriver sur un terrain hospitalier. Ce contexte a fatalement créé un climat plus défiant entre l’entourage de Cavani et la direction madrilène, climat qui a sérieusement dégénéré à la fin du mercato, lorsque les deux parties se sont publiquement renvoyés la faute. Dans ces conditions, il est en effet tout à fait possible, voire probable, que la direction des Colchoneros ait décidé de mettre un terme au dossier, qui s’ouvrait dans de trop mauvaises conditions. 

Articles liés