Foot - Mercato - PSG
L’UEFA en rajoute une couche contre Tebas pour Mbappé !

Suite à l’échec du Real Madrid pour Kylian Mbappé qui a prolongé au PSG, Javier Tebas avait crié au scandale. Des attaques qui ne plaisent pas du tout à Aleksander Ceferin. Le président de l’UEFA en a d’ailleurs rajouté une couche à ce sujet. 

En Espagne, on ne digère clairement pas le choix de Kylian Mbappé de snober le Real Madrid. Alors que le Français a finalement fait le choix de prolonger de 3 ans avec le PSG, Javier Tebas était monté au créneau, s’en prenant encore une fois au Qatar. « Il est impossible pour le PSG de respecter le fair-play financier actuel avec les effectifs qu'il a et avec l'incorporation de Mbappé, c'est impossible et on sait qu'ils vont le violer, mais il est clair qu'il est impossible de paralyser l’incorporation », avait notamment lâché le président de la Liga. Toutefois, cette colère de Tebas n’est clairement pas partagée par tout le monde. Face à ces attaques, le PSG avait notamment reçu le soutien d’Aleksander Ceferin, président de l’UEFA : « Ce n'est pas le Real Madrid ou qui que ce soit d'autre qui dira à l'UEFA ce qu'il faut faire. Ils sont indignés d'un point de vue et, autant que je sache, leur offre était similaire à celle du PSG ». 

« Pour moi, il n'est pas correct qu'une Ligue en critique une autre »

A l’occasion d'un entretien accordé à l’AFP, Aleksander Ceferin vient d’en rajouter une couche face à ces attaques venues d’Espagne suite à la prolongation de Kylian Mbappé au PSG. « Je suis absolument en désaccord. Il y a, de toute façon, trop d'insultes dans le football, et je pense que chaque Ligue devrait s'occuper de ses propres affaires. Pour moi, il n'est pas correct qu'une Ligue en critique une autre. De ce que je sais, l'offre du Real pour Mbappé était similaire à celle du PSG. Nous avons des règles claires. Quiconque suit ces règles peut jouer nos compétitions, pas les autres. Les choses changent!  On ne peut pas dire: « Je suis un club traditionnel, je dois gagner à vie ». Les choses changent et quiconque obéit aux règles est le bienvenu. L'important est que vous ne pouvez pas dépenser plus de 70% de vos revenus dans les salaires. Cela devrait permettre aux clubs d'être viables », a lâché le président de l’UEFA, étant ainsi aux côtés du PSG

Ceferin n’est d’ailleurs pas le seul soutien du PSG. Président de la Ligue 1, Vincent Labrune avait lui aussi tenu à répondre aux attaques de Javier Tebas. « Nous tenons à exprimer de la manière la plus ferme notre désapprobation, mais aussi notre incompréhension, face à vos dernières attaques contre la Ligue 1 et l'un de nos clubs. Nous sommes d'autant plus choqués par ces attaques que vous êtes président des Ligues européennes (censées représenter toutes les ligues d'Europe, y compris la Ligue 1) et membre du Comité exécutif de l'UEFA (dont le rôle est de promouvoir les intérêts collectifs du football européen). Vos attaques contre la Ligue 1 et l'un de nos clubs, le Paris Saint-Germain, et l'un de nos joueurs, Kylian Mbappé, sont fondées sur votre propre interprétation de la non-viabilité financière et du déséquilibre concurrentiel, que vous attribuez de manière répétée à la Ligue 1 et à l'un de nos clubs. Aujourd'hui, vos propos irrespectueux semblent être dirigés contre Kylian Mbappé qui est largement reconnu comme l'un des meilleurs joueurs du monde et qui n'a tout simplement pas rejoint votre ligue, par choix, malgré une offre similaire », avait-il expliqué. 

Articles liés