Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Le clan Ajroudi en dit plus sur son offre pour racheter l’OM à McCourt !

Toujours déterminé à racheter l’OM à Frank McCourt, Mohamed Ayachi Ajroudi a officiellement formulé une offre. L’avocat de l’homme d’affaires franco-tunisien en a dit plus à propos de cette offensive.

Malgré la détermination de Frank McCourt de ne pas vendre l’OM, Mohamed Ayachi Ajroudi persiste encore et toujours à vouloir racheter le club phocéen. D’ailleurs, ce mercredi, une nouvelle étape a été franchie dans ce dossier avec l’annonce d’une offre officielle. « M. AJROUDI et ses partenaires offrent officiellement aux actionnaires actuels de racheter le Club de l'Olympique de Marseille à leur prix d'acquisition, en reprenant toutes les dettes et dépenses relatives au fonctionnement du Club, dûment justifiées, qu'ils ont encourues depuis son acquisition. Ils s'engagent à payer le montant nécessaire à régler la solution avec l'ICFC-UEFA au sujet des pertes annuelles de ces trois dernières années, comme déjà dit. La présente offre est leur dernière offre ferme, valable pour les prochains dix jours ouvrables », peut-on ainsi lire dans un communiqué publié par le cabinet Greenberg, Hornblower, Deschenaux & Partenars, LLP, chargé de négocier le rachat de l’OM pour Ajroudi.

« Nous serons prêts à payer ce qu’il faut pour que la transaction se fasse »

Mohamedi Ayachi Ajroudi est donc enfin passer à l’offensive pour racheter l’OM à Frank McCourt. Et dans des propos accordés à Capital, Marc Deschenaux, avocat du cabinet Greenberg, Hornblower, Deschenaux & Partners en a dit plus à propos de cette offre. « Aucun montant précis n’est évoqué parce qu’on a été très surpris de ce qu’on a vu dans les bilans, nous voudrions faire un audit au préalable. Mais nous serons prêts à payer ce qu’il faut pour que la transaction se fasse. Que ça soit 300, 500 ou 700 millions d’euros, le montant n’a pas d’importance, nous voulons seulement que le prix soit justifié et ne pas surpayer un club qui semble avoir de grandes difficultés », a donc assuré l’avocat d’Ajroudi.

Articles liés