Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Eyraud, Zubizarreta... Un coup de tonnerre provoqué par Garcia ?

Alors que l'Olympique de Marseille est en pleine révolution en interne avec la mise en place d'un nouvel organigramme, ce choix aurait dicté par la volonté de Jacques-Henri Eyraud de ne plus revivre la même situation que lors de l'ère Rudi Garcia.

La phase 2 du projet McCourt est clairement lancée et a débuté par le départ d'Andoni Zubizarreta qui a quitté sa fonction de directeur sportif d'un commun accord avec l'Olympique de Marseille. Et alors qu'il a d'abord été question qu'André Villas-Boas suive le Basque, le technicien portugais va finalement rester à son poste. Pour la suite des événements, Jacques-Henri Eyraud a également les idées claires et a récemment annoncé que la restructuration de son organigramme passait par le recrutement de deux nouveaux dirigeants : un « head of football » et un « head of business ». Le premier se « projettera sur le long terme, supervisera la stratégie en matière de formation, affichera des qualités transactionnelles évidentes pour mener à bien les acquisitions et cessions de joueurs dans le cadre des objectifs fixés » tandis que le second devra « superviser l’ensemble des fonctions opérationnelles et fonctionnelles du club hors football. » Et pour cause, l'ère Rudi Garcia a laissé des traces. 

Eyraud encore traumatisé par l'ère Garcia ?

En effet, comme l'explique un proche de Jacques-Henri Eyraud à 20 Minutes, « le but est d’avoir un entraîneur qui se consacre uniquement au sportif et à son équipe. » Difficile ne pas y voir des séquelles du passage de Rudi Garcia et de sa faculté à s'immiscer dans les dossiers du mercato, au point de réduire à néant l'influence d'Andoni Zubizarreta. Passé sur le banc de l'OM entre 2016 et 2019, l'actuel entraîneur de l'OL avait effectivement été critiqué pour son ingérence en matière de transferts et certains de ses choix pèsent lourds aujourd'hui, à l'image de l'investissement consenti pour Kevin Strootman recruté pour 28M€ et dont les revenus plombent la masse salariale du club phocéen. « Il y a eu suffisamment de polémiques sur les salaires de certains joueurs et les durées de contrats. Ce ne sera pas l’entraîneur qui gérera ça », ajoute la même source, toujours à 20 Minutes. Échaudé par l'ère Garcia, Jacques-Henri Eyraud entreprend donc des changements radicaux en interne avec l'arrivée de deux nouveaux dirigeants attendue dans les prochains jours. André Villas-Boas, qui a décidé d'honorer son contrat qui court jusqu'en juin 2021 à l'OM, pourra donc pleinement se concentrer sur l'aspect sportif. De bon augure alors que Marseille va retrouver la Ligue des Champions

Articles liés