Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Eyraud passe à l'action pour dénicher son «head of football» !

C'est la priorité de Jacques-Henri Eyraud en ce moment. Le président de l'OM est à la recherche d'un nouveau « head of football », ou directeur général du football, qui aura en charge toute la partie sportive du club phocéen. Et une première short-list a été dressée.

C'est désormais officiel, la phase 2 du projet McCourt est lancée et elle consistera à « générer des revenus du trading, et donc vendre des joueurs », comme le révélait Jacques-Henri Eyraud qui a décidé de se passer des services d'Andoni Zubizarreta, unique directeur sportif de l'ère McCourt. Et pour cause, le président de l'OM cherche à remodeler son organigramme en attirant un « head of football » et un « head of business », un peu sur le modèle du PSG qui a un directeur sportif (Leonardo) et un directeur général (Jean-Claude Blanc). Dans cette optique, il faudra le premier dirigeant « se projette sur le long terme, supervise la stratégie en matière de formation, affiche des qualités transactionnelles évidentes pour mener à bien les acquisitions et cessions de joueurs dans le cadre des objectifs fixés », d'après le descriptif publié par Jacques-Henri Eyraud sur Linkedin ces derniers jours. C'est ainsi qu'il a mandaté un cabinet de chasseurs de têtes afin de dénicher l'oiseau rare. Et une première short-list aurait déjà été établie comme l'a révélé La Proavence.

Comolli, un profil à oublier

Dans cette optique, le nom de Damien Comolli, libre depuis son départ de Fenerbahçe, a circulé. Il faut dire que l'ancien dirigeant de Tottenham possède un profil intéressant grâce à ses expériences en Premier League. Manager général des Spurs, il est à l'origine des transferts de Dimitar Berbatov ou encore Gareth Bale avant d'endosser le rôle de directeur sportif de Liverpool avec à la clé quelques coups notables comme les recrutements de Luis Suarez et Jordan Henderson. Egalement passé par l'ASSE, Damien Comolli, également annoncé à l'OM en 2016 avant le rachat de Frank McCourt, devrait toutefois rejoindre un autre projet, à savoir celui de Toulouse qui est entré en négociations exclusives avec le fonds américain RedBird Capital Partners. Et Damien Comolli pourrait donc prendre la succession d'Olivier Sadran.

Pickeu, l'homme de la situation ?

Mais un autre nom est évoqué, celui d'Olivier Pickeu licencié par le SCO Angers en avril dernier après 14 ans passés au poste de manager général. Et son profil pourrait parfaitement correspondre à la phase 2 du projet McCourt puisqu'il a démontré ses qualités en terme de trading puisque c'est sous sa direction que le SCO a réussi de très belles plus-value avec Jeff Reine-Adelaïde, Nicolas Pépé ou encore Karl Toko-Ekambi. Un tableau de chasse qui aurait donné des idées à l'OM. Dans les colonnes de La Provence, un ancien collaborateur d'Olivier Pickeu estime même que ce dernier est l'homme de la situation : « Pour moi, c'est l'homme idoine pour l'OM, l'homme de la situation. C'est un gros bosseur, un homme de réseaux très influent, un winner, un homme courageux qui n'a pas peur d'affronter les tempêtes, un homme qui défend ses joueurs et son staff contre vents et marées, un trader extraordinaire qui a fait gagner des millions à Angers. Bref, un ancien buteur professionnel qui a l'étoffe d'un grand manager et qui finira dans un grand club européen. À Marseille ou ailleurs... » Toutefois, l'AS Monaco, en quête d'un directeur sportif, semble avoir une longueur d'avance. Reste à savoir si Jacques-Henri Eyraud réussira à inverser la tendance ou si son choix se portera vers un autre dirigeant. Quoi qu'il en soit le temps presse puisque le mercato ouvrira prochainement ses portes, et pour le moment, l'OM n'a personne pour gérer son recrutement...

Articles liés