Foot - Mercato - RC Lens
Mercato : Les vérités de Lens sur la succession de Kalimuendo

Pendant deux saisons, Arnaud Kalimuendo aura brillé sous le maillot du RC Lens. Prêté par le PSG, l’attaquant de 20 ans a su profiter de la confiance accordée par Franck Haise pour se développer et progresser au plus haut niveau. Une belle histoire qui a donc pris fin cet été. Kalimuendo est ainsi retourné au PSG, obligeant alors les Sang et Or à se trouver de nouvelles solutions en attaque. C’est ce qui a été fait avec les arrivées de Loïs Openda et Adam Buska à Lens.

N’ayant pas de temps de jeu au PSG, Arnaud Kalimuendo a donc été en glaner du côté du RC Lens. Prêté pendant deux saisons, l’attaquant de 20 ans a parfaitement su tirer profit de cette expérience pour revenir encore meilleur à Paris. Dans le nord de la France, en deux ans, Kalimuendo aura inscrit 21 buts et délivré 6 passes décisives. De bonnes statistiques pour un joueur de son âge. Mais voilà que le Parisien est retourné dans son club formateur cet été, laissant ainsi un vide du côté du RC Lens.

Un 3ème prêt à Lens ?

Cet été, le RC Lens s’était pourtant positionné pour récupérer encore une fois Arnaud Kalimuendo en prêt. Malheureusement, cela ne sera pas possible. Alors que l’attaquant de 20 ans a fait son retour au PSG, il pourrait bien partir, mais cette fois sous la forme d’un prêt. Et le prix réclamé par les Parisiens serait de l’ordre de 20-25M€. Un montant hors de portée pour les Sang et Or qui ont donc dû passer à autre chose et tourner la page Kalimuendo.

« Adam nous a très vite plu »

Le RC Lens s’est tout de même renforcé offensivement suite au départ d’Arnaud Kalimuendo. Les Lensois sont notamment allés piocher aux Etats-Unis, au New England Revolution, s’offrant les services d’Adam Buska. Une recrue évoquée par Franck Haise à l’occasion d’un entretien accordé pour le site de la Ligue 1 : « Comme beaucoup de clubs, on suit beaucoup de championnats différents. A Lens, on suit particulièrement la MLS, où on avait repéré Przemysław Frankowski, qui est arrivé l’été dernier. Adam nous a très vite plu car son profil est différent de celui de nos autres attaquants. On peut croire qu’il présente certaines ressemblances avec des joueurs de l’équipe mais pas tout à fait. Déjà, il est gaucher. Il est très adroit de la tête. Il est à la fois capable d’ancrer le jeu, d’être un joueur d’appui et de déviation tout en pouvant éliminer facilement à l’approche de la surface avant d’avoir des enchaînements de qualité et rapides malgré sa morphologie. C’est aussi un vrai finisseur. Et dans l’état d’esprit, il combat, il est capable de presser et contre-presser… Il y a beaucoup de choses positives qu’on voit chez Adam depuis qu’on le suit. Vous savez aussi qu’il joue en équipe de Pologne, une vraie nation de football où il y a du beau monde devant… Ça en dit long. Adam a réussi à marquer dès ses premières sélections, il a pris confiance. C’est quelqu’un qui maîtrise plusieurs langues et ça part très bien pour le français. Je crois qu’il s’est fixé le challenge de maîtriser le français en quelques mois ».

« C’est à la fois un finisseur, capable d’attaquer fort le but de la tête et des deux pieds »

Adam Buska n’a pas été le seul attaquant à rejoindre le RC Lens. Loïs Openda est lui arrivé du Club Bruges, qui venait de le prêter deux saisons au Vitesse Arnhem. L’espoir belge a donc rejoint l’effectif de Franck Haise, qui a confié sur son attaquant : « Comme je le disais plus tôt, on avait un regard sur lui depuis plus de trois ans, notamment car on suit beaucoup les championnats belge et néerlandais, où il a été prêté deux ans. Loïs a un profil qu’on recherchait car il est très complet. C’est à la fois un finisseur, capable d’attaquer fort le but de la tête et des deux pieds, mais il a aussi des jambes pour jouer en transition car il est très dynamique et rapide. Ces dernières années, il a progressé dans ses déplacements pour être disponible dans la construction du jeu. Encore une fois, il est très complet. Le fait qu’il ait connu ses premières sélections en équipe de Belgique en juin le prouve. Il avait déjà été convoqué par Roberto Martínez lors de la trêve internationale précédente. Lorsqu’on est dans les 22-23 meilleurs Belges, encore plus au poste d’attaquant, ça vous pose le niveau du joueur. Loïs a une super mentalité. Il a de l’ambition. Tout ça nous va bien. Il y a le profil du joueur mais il y a aussi le profil de l’homme. Il faut que ça corresponde à ce qu’on attend ici. On peut avoir des ambitions et des objectifs personnels mais il faut se mettre au service du collectif et du club ».

Articles liés