Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Borussia Dortmund

Mercato - Borussia Dortmund : Lewandowski a refusé Chelsea, Man U et le Real Madrid !

Auteur d’une saison 2012/2013 exceptionnelle, Robert Lewandowski a tapé dans l’œil de la plupart des cadors européens qui ont tous plus ou moins tenté de le recruter, en vain…

Alors qu’il a été le bourreau du Real Madrid en demi-finale de la Ligue des champions la saison dernière, ni José Mourinho ni le club merengue ne lui en ont tenu rigueur. L’attaquant polonais Robert Lewandowski révèle en effet que le Special One l’a contacté juste après le match retour pour discuter d’une collaboration future, où qu’il soit la saison suivante. Il a également discuté avec le président madrilène Florentino Pérez et, un an plus tôt, il avait eu l’insigne honneur d’être approché par Sir Alex Ferguson himself.

« Je n’ai pas dit ‘’non’’. Je me suis contenté d’écouter M. Pérez »

« Oui, il y a eu quelque chose comme ça avec José Mourinho mais je ne souhaite pas en dire davantage à ce sujet. Je peux vous confirmer que je lui ai parlé, a-t-il confié dans des propos relayés par Sky Sports. Nous nous sommes parlés plusieurs fois. J’ai son numéro de téléphone. C’est une grande fierté pour moi qu’un tel manager m’envoie des messages comme ça. C’est toujours sympa de parler avec lui mais ce n’est pas la première fois qu’une telle chose m’arrive », a-t-il poursuivi avant d’évoquer sa rencontre avec Alex Ferguson. « Un an plus tôt j’ai aussi parlé avec Sir Alex Ferguson et c’était vraiment un sentiment incroyable. Sa retraite n’a pas affecté ma décision de ne pas venir en Angleterre. Notre rencontre date d’il y a un an. Ce n’était pas le bon moment. Je savais que j’avais encore quelque chose de grand à faire avec Dortmund avant de rejoindre un plus grand club. » Et quid de Florentino Pérez alors ? « Cela s’est passé dans le bureau près des vestiaires à Bernabeu juste après le match. Nous avons discuté brièvement et… OK, disons que nous avons juste discuté. Je n’ai pas dit ‘’non’’. Je me suis contenté d’écouter M. Pérez. »

Articles liés