Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Barcelone

Mercato - Barcelone : Départ, Koeman… Luis Suarez règle ses comptes !

Après une dernière saison des plus compliquées au FC Barcelone, Luis Suarez a été poussé vers la sortie. Débarqué à l'Atlético de Madrid, l'attaquant uruguayen est en pleine renaissance et fait mentir ceux qui le croyaient fini, à l'instar de certaines personnes au Barça, qu'il n'hésite pas à tacler. 

Arrivé au FC Barcelone en 2014, Luis Suarez a tout connu sous le maillot Blaugrana. Du meilleur, avec les nombreux titres remportés sur la scène nationale et européenne notamment, au pire avec une aventure qui s'est terminée d'une manière qu'il n'a semble-t-il pas oubliée, bien au contraire... Au terme d'une saison 2019-2020 compliquée, l'international uruguayen a littéralement été poussé vers la sortie par les dirigeants catalans, pour qui il n'était devenu qu'un indésirable. Ce constat était le même pour un certain Ronald Koeman. Arrivé au poste d'entraîneur du Barça l'été dernier, le technicien néerlandais avait scellé le sort de Luis Suarez par le biais d'un appel téléphonique au cours duquel il lui a signifié qu’il ne comptait plus sur lui. Cette réaction des dirigeants du FC Barcelone, Luis Suarez ne semble pas la digérer. « Ce qui m'a vraiment dérangé, c'est qu'ils me disent que j'étais vieux et que je ne pouvais plus jouer au haut niveau, être à la hauteur d'une grande équipe. C'est ça qui m'a déplu », a-t-il confié, vraisemblablement déçu, dans un long entretien accordé à France Football, dont plusieurs extraits ont été dévoilés. Quelques mois plus tard, l'homme de 34 ans s'épanouit de nouveau et fait taire les critiques à son égard. 

« Je n'allais pas être heureux là où on ne voulait plus de moi »

Été 2020, Luis Suarez a donc pris la direction de l'Atlético de Madrid. Un changement de carrière, mais aussi de vie, sur lequel il est revenu : « D'un côté, ce changement était bienvenu car, après tout ce que j'avais vécu au Barça, et vu la manière dont cela s'est passé, j'avais envie de changer. Le plus difficile c'est quand vous avez une famille qui, depuis six ans, est habituée à vivre au même endroit. Devoir expliquer à mes enfants qu'on va changer alors qu'ils ont leurs amis et leurs habitudes à Barcelone, ça, c'était le plus difficile. D'autant plus durant une pandémie, avec les difficultés actuelles, notamment pour se sociabiliser avec les gens ici, à Madrid. Cela complique les choses, c'est impossible de faire des activités extra-scolaires avec les enfants, on doit rester à la maison. Leurs amis leur manquent, comme la famille de ma femme à Barcelone lui manque. Mais il faut voir aussi le côté positif : je n'allais pas être heureux là où on ne voulait plus de moi. Maintenant, ma famille sent que je suis heureux et c'est le principal. » Et pour cause, Luis Suarez réalise une saison très satisfaisante sous le maillot des Colchoneros, lui qui a déjà inscrit pas moins de 16 buts en 20 rencontres de Liga. À 34 ans, il est même l'un des principaux artisans de la très belle saison de l'Atlético de Madrid, actuel leader du Championnat qui compte pas moins de neuf points d'avance sur... le FC Barcelone. De quoi permettre à Luis Suarez de prouver à ses anciens dirigeants la grave erreur qu'ils ont commise en le priant de quitter le Barça

« Après toutes ces années au Barça, je voulais démontrer que je peux encore être utile au plus haut niveau »

Luis Suarez voit ainsi cette renaissance comme une forme de revanche, alors qu'il va bientôt fêter ses 35 ans. Et son mental semble avoir joué un rôle déterminant dans ce rebond : « Ce qui est primordial, c'est le mental. C'est très important d'être costaud dans sa tête et de sentir que l'on a les moyens de retourner les situations difficiles. Cela a toujours été l'une de mes caractéristiques : je n'ai jamais baissé les bras, même lorsque je traversais des moments difficiles. C'est ce caractère qui m'a poussé à venir dans cette équipe qui se bat pour des choses importantes. L'une de mes motivations, c'était de pouvoir montrer qu'il faut encore compter sur moi. C'est une question d'amour-propre. Après toutes ces années au Barça, je voulais démontrer que je peux encore être utile au plus haut niveau, au sein de l'élite espagnole...» Un message qui a le mérite d'être clair, et nul doute que les membres du FC Barcelone, Ronald Koeman en tête, doivent s'en mordre les doigts à l'heure actuelle. 

Articles liés