Foot - Mercato
Mercato - ASSE : Puel, Dupraz… Romeyer vide son sac sur les échecs des Verts
Thomas Bourseau

Président du Directoire de l’ASSE, Roland Romeyer n’a pas pu empêcher la descente de son club en Ligue 2 au cours du dernier exercice malgré la nomination en urgence de Pascal Dupraz à la fin de l’année civile 2021 au poste d’entraîneur. De Claude Puel à Dupraz en passant par l’investissement des joueurs, Romeyer a passé au peigne fin les raisons d’une descente aux enfers et voit un nouvel horizon se dessiner pour Laurent Batlles. 

Cela faisait trois saisons que l’ASSE ne jouait plus les premiers rôles en Ligue 1. Au printemps 2021, le club du Forez a terminé le championnat à la 11ème place. En 2020, à la 17ème position alors qu’en 2019, les Verts avaient échoué au pied du podium de Ligue 1 derrière son rival historique qu’est l’OL, le LOSC et le PSG. Mais force est de constater que lors de l’exercice précédent, l’ASSE n’a pas su trouver les armes pour se maintenir en Ligue 1 et a cette fois-ci été reléguée en Ligue 2 après s’être inclinée devant l’AJ Auxerre lors des barrages à la fin du mois de mai. Un rendez-vous manqué par ses joueurs selon RolandRomeyer qui a fait passer le message suivant à ce sujet lors d’une interview au Progrès. « Je pensais vraiment qu’on allait se sauver en barrages. Lors du match retour contre Auxerre, je ne trouve pas que les joueurs ont livré une rencontre pour la survie du club. Il a manqué de l’envie, de l’investissement ». 

Romeyer n’était pas en adéquation avec les choix sportifs de Puel

Et cette descente aux enfers ne datait pas d’hier. Selon le président du Directoire de l’ASSE, l’ère Claude Puel n’a pas été totalement bénéfique aux Verts, lui qui opérait avec le statut de manager général au sein du club du Forez. Moment où Roland Romeyer a délaissé la direction sportive de l’ASSE comme il a tenu à le souligner au Progrès dans des propos relayés par Peuple-vert. « Depuis la nomination de Claude Puel en qualité de manager général, je n’assure plus la direction sportive du club et j’avais alors déploré certains de ses choix concernant l’effectif. La direction opérationnelle est assurée par Jean-François Soucasse depuis le 1er juillet 2021. Cependant, je m’inclus évidemment dans la responsabilité de cet échec collectif, tout comme mon co-associé (ndlr : Bernard Caïazzo), la direction et bien sûr les joueurs ». Malgré tout cela, Roland Romeyer n’est clairement pas dupe et sait particulièrement que la descente de l’ASSE en Ligue 2 a été due à une succession de petits détails. Maos pour lui, tout restait possible et particulièrement après le match nul concédé face au FC Nantes à la Beaujoire le 21 mai dernier, juste avant les barrages face à Auxerre. «  Il est bien évident que c’était une très mauvaise saison. Il y a eu plein de problèmes. Mais après le nul à Nantes, j’y ai cru. On avait notre destin en main. Je pensais vraiment qu’on allait se sauver en barrages. Lors du match retour contre Auxerre, je ne trouve pas que les joueurs ont livré une rencontre pour la survie du club. Il a manqué de l’envie, de l’investissement ». 

Romeyer souligne le bon travail et la bonne implication de Dupraz à Saint-Étienne

Pour tenter de sauver le navire stéphanois qui partait à la dérive, Loïc Perrin, accompagné de Jean-François Soucasse et Samuel Rustem, ont fait le choix de donner les clés du camion à Pascal Dupraz pour l’opération maintien en décembre dernier. Pour rappel, Dupraz était parvenu à maintenir le Toulouse FC en Ligue 1 en 2016 à la dernière journée grâce à une victoire face à Angers au bout du suspense. La décision de nommer Pascal Dupraz a été validée par le président du Directoire Roland Romeyer, bien qu’elle n’ait pas débouchée sur le maintien escompté. « Au moment de l’éviction de Claude Puel, Jean-François Soucasse s’est entouré de Loïc Perrin et Samuel Rustem. Au final, leur choix s’est porté sur Pascal Dupraz. Il serait totalement indécent de rejeter la faute sur un seul homme. D’autant plus qu’il a agi avec la plus grande honnêteté et en donnant le maximum. Il a fait son job ». 

Batlles pour relancer la machine ASSE qui s’est enrayée, le bon choix pour Romeyer 

Enfin, toujours au cours de l’entrevue accordée au Progrès et relayée par Peuple-vert, Roland Romeyer s’est attardé sur le retour d’un ancien joueur de l’ASSE en tant qu’entraîneur qui a fait ses preuves en Ligue 2 avec l’ESTAC la saison passée : Laurent Batlles. « Le choix de Laurent Batlles ? C’est une autre décision collective prise par le trio car Laurent (Batlles) répondait à tous les critères. C’est un ancien pro, expérimenté, qui connaît bien la Ligue 2 en ayant fait monter Troyes au bout de sa deuxième année de coach. Il a joué à l’ASSE et aime le club, son environnement, ses supporters. Il y a occupé plusieurs postes, ce qui lui permet de bien connaître le club et ses salariés. Ces derniers sont d’ailleurs ravis de le retrouver. Je suis vraiment heureux qu’il revienne, j’avais d’ailleurs regretté que Ghislain Printant ne le prenne pas comme adjoint numéro 1 ». 

Reste à savoir si Laurent Batlles parviendra à ramener l’ASSE dans l’élite du football français. 

Articles liés