Foot - Mercato - ASSE
Polémique, sanctions... La vente du club plombée par les incidents?

Malgré la relégation de l'ASSE en Ligue 2, David Blitzer n'aurait pas renoncé à l'idée de racheter le club du Forez. Toutefois, les sanctions infligées aux Verts à cause des incidents face à Auxerre en barrages auraient refroidi l'homme d'affaire américain. En effet, David Blitzer n'aurait pas relancé les discussions avec la direction de l'ASSE à cause de cette polémique. 

Depuis de longues semaines, la direction de l'ASSE cherche à vendre le club. Et malgré la relégation en Ligue 2, il y aurait toujours des prétendants pour racheter l'écurie verte. En effet, comme l'a indiqué RMC Sport dernièrement, le milliardaire américaine David Blitzer serait prêt à formuler une offre pour devenir le nouveau propriétaire de l'ASSE. Une offensive comprise entre 60 et 80M€ d'après le média français. Toutefois, les sanctions prononcées à l'encontre des Verts après les incidents face à Auxerre en barrages auraient refroidi David Blitzer. 

David Blitzer refroidi par les sanctions de l'ASSE après les incidents ?

Selon les informations du ProgrèsDavid Blitzer n'aurait toujours pas repris les contacts avec Bernard Caïazzo et Roland Romeyer pour le rachat de l'ASSE. Ainsi, l'homme d'affaire américain n'aurait pas formulé la moindre offre pour le moment. Et à croire une source proche du dossier sondée par le média français, les sanctions infligées à l'ASSE à cause des incidents survenus face à Auxerre seraient devenues un frein aux négociations. Pour rappel, les Verts ont écopé de six points de pénalité, dont trois avec sursis - applicables sur la saison 2022-2023 - et de six matchs à huis clos au stade Geoffroy-Guichard, dont deux avec sursis. 

Articles liés