Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OL

EXCLU - Mercato : Garcia/Juninho, dans les coulisses d’une guerre froide

La relation entre Rudi Garcia et Juninho s’est détériorée avec le temps et va conduire l’entraîneur lyonnais vers la sortie. L’OL prépare déjà son prochain été, avec un nouveau coach et un petit mercato.

S’il y avait encore un doute sur l’avenir de Rudi Garcia à Lyon, nos sources internes au club indiquent que le sort de l’entraîneur des Gones est désormais jeté. En fin de contrat, il ne va pas être conservé et ainsi quitter ses fonctions à l’Olympique Lyonnais à la fin de l’exercice 2020-2021. Et d’après nos informations, Rudi Garcia serait même déjà au courant de cette décision (ce qui lui permet de discuter plus librement avec des clubs pour la suite de sa carrière, avec un dossier déjà très chaud du côté du Spartak Moscou. Le club russe n’attendrait plus que le feu vert du Français, avec qui un accord contractuel a été trouvé). Il faudrait un véritable tremblement de Terre pour qu’un autre scénario ne s’écrive. Un scénario qui conduirait à un départ de Juninho, ce que personne à Lyon ne souhaite dans la mesure où le Brésilien a été désigné comme le nouvel homme fort du projet. Et c’est notamment parce que sa relation avec Rudi Garcia s’est lentement, mais sûrement, détériorée, que l’OL va changer de coach cet été.

La gestion des Brésiliens

Après avoir choisi Sylvinho, Juninho a « laissé la main » à ses dirigeants pour confier les clés du camion lyonnais à Rudi Garcia. D’une entente cordiale, leur relation serait devenue beaucoup plus compliquée avec le temps. En cause : des incompréhensions entre les deux techniciens, notamment dans la gestion de l’effectif. Très attaché à ses recrues, notamment brésiliennes, Juninho peinerait à comprendre les choix de Rudi Garcia de ne pas faire jouer les talents qu’il a fait signer à l’OL. A commencer par Bruno Guimaraes, excellent à son arrivée dans le Rhône, aujourd’hui abonné au banc de touche. Cette gestion « des Brésiliens » a créé un véritable froid entre Juninho et Garcia. Un point de non-retour, visiblement. Suffisant pour que le directeur sportif de l’OL se saisisse de l’opportunité de la fin de contrat de « son » entraîneur pour préparer un changement sur le banc lyonnais.
 
Du côté de l’État-major des Gones, on maintien le cap : le patron du projet, c’est Juninho. Prolonger Rudi Garcia serait un acte de défiance à l’endroit du Brésilien. Pour autant, le choix du prochain entraîneur n’est pas encore acté. Et il ne sera pas nécessairement confié à Juni, sans droit de regard des piliers du club, Jean-Michel Aulas en tête. Dans ce chantier, deux courants sont en cours…

Galtier/De Zerbi, ça chauffe

Comme révélé par le10sport.com, Christophe Galtier est un profil qui réunit de nombreux partisans au sein de l’OL. Jean-Michel Aulas, en tête, apprécie énormément le personnage, la méthode et la rigueur du Marseillais. Depuis plusieurs saisons, l’OL lui fait des appels du pied. Et Galtier, encore sous contrat avec le LOSC pour un an, n’est pas du tout insensible au défi lyonnais. La formation, les moyens financiers et l’ambition du club sont parfaitement en adéquation avec ce qu’il recherche. Pas étonnant de le voir séduit par l’OGC Nice, aujourd’hui en pole position pour récupérer Galtier, si les Dogues acceptent de négocier sa dernière année de contrat.
 
Mais à l’OL, on pense aussi fortement à Roberto De Zerbi. A 41 ans, cet entraîneur italien a fait le bonheur de Sassuolo et se retrouve convoité à l’approche du mercato estival. Lyon est là, bien positionné. Plusieurs sources nous ont même indiqué que la piste De Zerbi était en pole position, en concédant toutefois que d’autres coachs avaient aussi les faveurs des Gones, Christophe Galtier notamment.

Vers un petit mercato ?

Si l’OL maintient sa confiance en Juninho, les décideurs lyonnais reconnaissent toutefois qu’il manquerait parfois d’expérience et de maturité. En plein apprentissage, le Brésilien conserve toutefois du crédit auprès de ses dirigeants. Mais ces derniers préparent néanmoins un « petit mercato ». C’est en tout cas les intentions premières du club, qui reste solide et qui dispose de moyens pour pouvoir frapper fort, s’il le faut. Mais la crise du covid, et le manque de rentrées financières, incite tous les acteurs à la prudence et l’OL n’a pas l’intention de prendre de risque cet été. Il faudra toutefois compenser les départs possibles. Celui de Memphis Depay en tête. Libre de tout contrat, le Néerlandais ne passera pas à côté d’une prime à la signature et d’un nouveau challenge, notamment si celui du Barça tient toujours. Houssem Aouar pourrait également faire partie des partants estivaux.

Articles liés