Accès direct au contenu

Foot - Mercato - ASSE

EXCLU - Mercato - ASSE : Puel ne lâche pas Nampalys Mendy

Depuis quelque temps, Claude Puel planche activement pour tenter de faire venir Nampalys Mendy (27 ans), l’ancien milieu de terrain de l’OGC Nice, en fin de contrat avec Leicester City. 

Confrontée à la nécessité d’une rigueur financière stricte, l’AS Saint-Etienne se montre pour l’instant très raisonnable sur le mercato. Claude Puel, tant qu’il est en poste, poursuit sa stratégie visant à recruter des jeunes joueurs à potentiel dans les divisions inférieures, comme Jean-Philippe Krasso (Epinal) ou Said Arab (Red Star), auxquels il espère ajouter un ou deux éléments plus rompus au haut niveau, disponible à coût zéro en transfert. Dans le registre, comme révélé par le10sport.com, le coach de l’ASSE songe à Hatem Ben Arfa, en fin de contrat cet été avec Valladolid, qu’il estime pouvoir relancer comme il l’avait fait lorsqu’il était sur le banc de touche de l’OGC Nice. Mais Ben Arfa n’est pas le seul à être évoqué dans ce cadre.

La question du salaire...

Selon nos informations, Puel vise un autre ancien joueur du Gym, lui aussi disponible à coût zéro en transfert : Nampalys Mendy, le milieu de terrain de Leicester City. Mendy arrive en fin de contrat avec le club anglais et le coach travaille activement pour tenter de boucler le dossier, d’une part en convainquant le joueur de le rejoindre du côté de Geoffroy Guichard, d’autre part en obtenant de ses dirigeants un feu vert financier, ce qui est loin d’être gagné. En effet, la direction de l’ASSE, et notamment Roland Romeyer, souhaite garder le dernier mot sur les choix de mercato, sachant qu’au sein de l’état-major stéphanois, on n’a pas totalement renoncé à l’idée d’un éventuel départ de Puel à l’intersaison. Autant le club paraît disposé à valider certaines pistes très peu coûteuses, comme celle menant à Krasso, autant un dossier comme Nampalys Mendy apparaît beaucoup plus complexe du fait de la question salariale. Pour les Verts, il est hors de question de lui proposer un salaire proche de celui dont il disposait à Leicester. C’est financièrement impossible. Pour que Puel obtienne l’accord de sa direction pour le dossier Mendy, il lui faudra donc obtenir du joueur un gros effort financier sur son contrat.

A.H.

Articles liés