Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG - Malaise : Unai Emery est encore pointé du doigt pour la remontada !

Passé par le banc du PSG entre 2016 et 2018, Unai Emery n’a pas forcément laissé un souvenir impérissable à ses anciens cadres. Après Thiago Silva, c’est au tour de Thiago Motta d’égratigner l’entraîneur espagnol…

Après le licenciement de Laurent Blanc à l’été 2016, la direction du PSG avait finalement décidé de nomme Unai Emery sur le banc du club de la capitale pour reprendre le flambeau. Mais le règne du technicien espagnol ne s’est pas forcément passé comme prévu, puisqu’Emery a notamment laissé filer le titre en Ligue 1 à l’AS Monaco en 2017, et il n’a jamais réussi à faire franchir un cap au PSG en Ligue des Champions. Pire encore, c’est lui qui officiait le soir de la fameuse remontada tristement historique pour le club de la capitale, à Barcelone, le 8 mars 2017. Et d’anciens joueurs du PSG lui en tiennent encore rigueur…

« Bien sûr, le coach est responsable »

Interrogé au micro de RMC, dans l’émission « Comme Jamais », Thiago Motta revient sur ce fameux soir de la remontada. Et l’ancien milieu de terrain du PSG, qui est aujourd’hui entraîneur, évoque la responsabilité d’Unai Emery dans cette débâcle : « Je préfère, aujourd'hui, dire que c'est la faute de tout le monde. Bien sûr que j'ai un sentiment. Bien sûr, le coach est responsable. En tant qu'entraîneur, je ne peux pas dire que ce n'est pas ma responsabilité, bien sûr que c'est ma responsabilité. Si on est quatre dans une voiture que je conduis, c'est moi le responsable.Dans une équipe, les protagonistes sont les joueurs sur le terrain. Mais les responsabilités, c'est tout le monde. Ce sont des moments où personne ne doit se cacher mais bien sûr que le coach a ses responsabilités », explique Thiago Motta, qui n’épargne pas Unai Emery sans pour autant minimiser la responsabilité des joueurs du PSG. Et l’ancien milieu de terrain n’est pas le seul à pointer du doigt l’entraîneur espagnol…

Thiago Silva a déjà chargé Emery

Interrogé dans les colonnes de France Football en septembre dernier, Thiago Silva avait avait lui aussi chargé Unai Emery sur certains de ses choix forts au PSG : « On n'était pas souvent d'accord. Il était le 'commandant', enfin, il était payé pour ça, donc je respectais son autorité, mais... Lors du match aller contre le Real Madrid, il m'a laissé sur le banc car il avait besoin d'un défenseur gaucher. C'était son excuse. C'est la première fois que j'en parle mais j'ai eu du mal à le digérer. Il a laissé Di Maria aussi sur le banc. On a perdu 3-1. Au retour (défaite 2-1 au Parc, ndlr), il n'avait plus besoin de central gaucher? Il me titularise! C'est le genre de chose qu'un joueur ne comprend pas. Et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres », expliquait le défenseur brésilien. 

Articles liés