Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG - Malaise : Pierre Ménès tacle les choix de Mauricio Pochettino !

Alors que le PSG s’est incliné face à l’AS Monaco ce dimanche en clôture de la 26e journée de Ligue 1, Pierre Ménès ne cache pas son incompréhension face aux choix tactiques de Mauricio Pochettino, et ce tout particulièrement vis à vis de Marco Verratti.

« C’était une décision visant à le protéger. Il n’était pas en mesure de jouer 90 minutes. Je pense que ce qu’il a joué aujourd’hui, était suffisant et le maximum qu’il pouvait supporter », a expliqué Mauricio Pochettino en conférence de presse après la défaite du PSG face à l’AS Monaco ce dimanche au Parc des Princes (0-2). C’est ainsi que l’entraîneur parisien a justifié l’absence de Marco Verratti de son onze de départ, le jugeant trop court physiquement pour débuter ce choc. Cependant, le moins que l’on puisse dire est que l’international italien a cruellement manqué à ses coéquipiers avant son entrée en jeu, le trio composé de Leandro Paredes, d'Idrissa Gueye et d'Ander Herrera ne parvenant pas à alimenter convenablement l’attaque du PSG.

« Compte tenu de la compo de départ de Pochettino, je n’étais pas surpris »

Et Pierre Ménès admet ne pas être surpris des difficultés parisiennes en l’absence de l’Italien. À tel point que le consultant de Canal + se questionne sur la pertinence des choix de Mauricio Pochettino, celui-ci considérant que Marco Verratti pouvait très bien débuter la partie s’il est entré en jeu. Plus encore, aux yeux de Pierre Ménès, l’Argentin aurait pu trouver d’autres solutions pour combler l’absence du numéro 6 du PSG. « Paris a terminé la première période sans se créer la moindre occasion et compte tenu de la compo de départ de Pochettino, je n’étais pas surpris. On le sait que ce milieu Paredes-Herrera-Gueye ne sait pas jouer au ballon. Paredes est bon quand il joue avec Verratti. Et c’est dommage quand tu as Verratti, Rafinha voire Draxler sur le banc de commencer avec cet entrejeu. Et si le Petit hibou était en état de rentrer à la 55e minute, il était en état de commencer le match. Et ce match aurait été différent avec lui d’entrée. Et puis c’est là aussi qu’on s’aperçoit que les absences de Neymar et de Di Maria, qu’on a un peu jetés à la poubelle après la victoire au Camp Nou, sont préjudiciables », a expliqué Pierre Ménès sur son blog.

Articles liés