Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG - Malaise : Excellente nouvelle pour Neymar !

De retour de blessure, Neymar est entré en jeu contre l'OL dimanche (4-2). De bon augure à l'approche des échéances importantes pour le PSG.

Sorti sur blessure en février à l'occasion du match de Coupe de France contre Caen, Neymar devait manquer 4 semaines de compétition. Toutefois, le PSG étant très attentif à la récupération de son numéro 10 a décidé de ne prendre aucun risque, bien aidé par la belle victoire en huitième de finale aller de la Ligue des Champions contre le FC Barcelone (4-1). Victime du lésion au long adducteur gauche, Neymar a finalement repris la compétition après 5 semaines et demi d'arrêt, à l'occasion du déplacement à Lyon. Et pour Alexandre Marles, ancien directeur de performance du PSG entre 2013 et 2014, c'est de bonne augure pour le Brésilien.

«Il ne sera pas forcément bien contre Lille, ni contre le Bayern. Mais il ne sera pas loin»

« A partir du moment où ils ont décidé de le faire entrer, c’est qu’ils ont estimé qu’il était rétabli, déjà opérationnel et qu’il manque juste de temps de jeu. Donc, clairement, la trêve internationale ne lui apporte rien en termes de préparation. S’il n’avait pas été dans le groupe contre Lyon, on aurait pu dire : oui, il reste encore 15 jours pour le ramener physiquement bien, pour qu’il retrouve confiance dans tout ce qu’il fait. Là, en le faisant entrer, ça veut dire qu’il est déjà prêt. Finalement, les 15 jours de trêve ne lui servent pas à grand-chose. Aujourd’hui, ce qui lui manque, c’est du temps de jeu et le rythme de la compétition. Il n’y a donc pas grand-chose à faire en plus. Quand tu reviens de blessure, tu ne joues jamais un match complet. Le staff parisien a donc peut-être voulu précipiter un peu les choses en se disant : on va le faire jouer 20 minutes Lyon, une mi-temps ou 60 minutes contre Lille et comme ça, il pourra débuter contre le Bayern. En tout cas, c’est la façon dont je vois les choses, sinon, il n’y avait aucun intérêt à le faire entrer à Lyon. Il ne sera pas forcément bien contre Lille, ni contre le Bayern. Mais il ne sera pas loin. Après, il sera mieux pour le match retour que pour l’aller, ça c’est certain ! », lance-t-il dans les colonnes du Parisien.

Articles liés