Foot - PSG
PSG : Galtier se lâche sur sa polémique, il se fait clasher
Amadou Diawara

Interpellé sur les déplacements du PSG, qui favorise des trajets en avion même en cas de courtes distances, Christophe Galtier a provoqué une polémique en répondant ironiquement sur le sujet. Alors qu'il participait à une conférence ce jeudi, le coach du PSG a été pris en grippe par des militants écologistes. 

Pour ses déplacements, qu'ils soient courts ou longs, le PSG privilégie les trajets en avion cette saison. Un choix qui ne passe pas du côté des écologistes. Interrogé sur le sujet en conférence de presse dernièrement, Christophe Galtier a répondu ironiquement après un fou rire avec Kylian Mbappé. « Je me doutais qu'on allait avoir cette question là. Ce matin, on a parlé avec la société qui organise les déplacements et on va voir si on ne peut pas se déplacer en char à voile », s'est amusé Christophe Galtier. Toutefois, cette plaisanterie n'est pas du tout passé et a provoqué une polémique nationale. 

«Je viens de faire en deux jours un aller-retour via la SNCF»

Ce jeudi, Christophe Galtier a assisté à une conférence dans le cadre du festival "Demain le Sport". Interrogé sur la polémique qu'il a provoquée, le coach du PSG a tenté de se justifier une nouvelle fois. « J'ai beaucoup de respect pour tout le monde. Je fais très attention. Je viens de faire en deux jours un aller-retour via la SNCF pour voir mon fils qui venait de se faire opérer », a déclaré Christophe Galtier, avant d'être coupé par des militants écologistes. 

«Non, vous avez fait venir un jet à vide à Lyon»

« Non, vous avez fait venir un jet à vide à Lyon. C'est 1000 fois plus d'émissions à effet de serre qu'un train. Vous avez fait venir un bus à vide », ont pesté les militants écologistes. Dans la foulée, Christophe Galtier a nié en bloc ces accusations. « Je n'ai rien fait venir du tout, merci pour votre accueil », a lâché le coach du PSG, avant de clore son propos sur le sujet. 

«Moi mon job, c'est 90% du terrain»

« Moi mon job, c'est 90% du terrain. Mais il y a aussi au sein du club des gens - comme Nasser Al-Khelaïfi ou Luis Campos, qui vient d'arriver - qui doivent insister sur l'image qu'on doit renvoyer. Les joueurs sont très exposés. Le verre est toujours à moitié vide au PSG », a conclu Christophe Galtier, le coach du PSG. 

Articles liés