Foot - PSG
PSG : Christophe Galtier a gagné son premier pari

Entraîneur du PSG depuis un mois désormais, Christophe Galtier n’a pas eu besoin de beaucoup de temps pour convaincre Sergio Ramos et quelques observateurs non emballés, qu’il avait une vraie carte à jouer au Paris Saint-Germain. Et sa défense à trois est d’ailleurs validée par Ramos. 

Au tout début du mois de juillet, Christophe Galtier est officiellement devenu le nouvel entraîneur du PSG. L’ancien coach de l’OGC Nice, où il n’a fait qu’une tige, est le premier entraîneur français à opérer sur le banc du Paris Saint-Germain depuis le départ de Laurent Blanc en 2016. 

« Un entraîneur de très haut niveau sur le plan technico-tactique »

Champion de France avec le LOSC en 2021, Christophe Galtier est déjà parvenu à convaincre Sergio Ramos de ses talents de coach. « Je pense que c’est un entraîneur de très haut niveau sur le plan technico-tactique. Il vient de gagner le championnat avec une autre équipe en France, donc c’est quelqu’un d’expérimenté dans le football et nous devons profiter de cela et essayer de projeter les idées de l’entraîneur sur le terrain ». Voici le message que Sergio Ramos a tenu à transmettre à son entraîneur par l’intermédiaire d’une interview accordée à PSGTV

« C’est un système qui va très bien fonctionner pour nous »

Depuis son arrivée au Paris Saint-Germain, Christophe Galtier a vite mis en place une défense à trois dans un schéma de jeu en 3-4-1-2. Et ce choix a été totalement validé par Sergio Ramos qui en a évoqué les louanges pour PSGTV. « Ça fait un moment que nous n’avons pas joué avec trois défenseurs centraux, que ce soit dans les équipes précédentes ou en équipe nationale, mais on s’adapte à tout. Je pense que c’est aussi un avantage de jouer avec trois centraux, parce que ça donne une solidité, une stabilité et un équilibre défensif très élevé qui transmet beaucoup de sécurité aux attaquants sur les contre-attaques, ils peuvent revenir un peu plus lentement. Mais je pense que de manière générale, petit à petit, nous apprenons à nous connaître, on apprend le timing nécessaire pour se couvrir, pour faire les permutations avec les pistons, avec les latéraux. Donc, petit à petit, je pense que c’est un système qui va très bien fonctionner pour nous et je suis ravi de faire partie du onze et surtout en tant que défenseur central à droite ». 

Articles liés