Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : Cambriolages, violences… Ces précisions sur la réaction du vestiaire !

Alors que les domiciles du père de Marquinhos et d’Angel Di Maria ont été cambriolés ce dimanche, le vestiaire du PSG aurait été profondément choqué par ces événements.

Le moins que l’on puisse dire est que la défaite du PSG au Parc des Princes ce dimanche face au FC Nantes (1-2) est passée au second plan. En effet, au cours de la rencontre, les domiciles du père de Marquinhos et d’Angel Di Maria ont été cambriolés, le père de l’international brésilien ayant même été frappé par les individus ayant pénétré sa résidence. Ainsi, comme le confiait Mauricio Pochettino, l’heure n’était logiquement pas à parler du match au sortir de la rencontre : « Il y a des situations extra-sportives dont vous avez connaissance, qui vont au-delà du football, il faut tenir compte de tout cela. Ce n’est pas une excuse mais ça a amené une baisse d’énergie. On a parlé aux joueurs d’autres choses », a expliqué l’entraîneur du PSG face à la presse.

Les joueurs du PSG n’avaient pas la tête à parler du match contre Nantes

Et pour cause, il semblerait que les joueurs parisiens aient été profondément choqués par ces événements. C’est du moins ce qu'avance L’Equipe ce mardi, le quotidien français expliquant que ce sont surtout les circonstances de ces deux événements qui ont frappé puisqu’ils se sont déroulés en la présence des familles des joueurs, sans parler des violences à l’encontre du père de Marquinhos. Ainsi, au sein du vestiaire, la contre-performance face au FC Nantes serait clairement passée au second plan à l’issue de la rencontre, les joueurs du PSG étant davantage inquiets pour Angel Di Maria, dont les joueurs craignaient que sa femme ait été séquestrée, et Marquinhos, plutôt que préoccupé par leur septième défaite en Ligue 1 cette saison. Et cela se comprend parfaitement au regard des faits.

Articles liés