Accès direct au contenu

Foot - PSG

Ligue des Champions - Chelsea/PSG : Quelle est la part de responsabilité de Laurent Blanc dans l’élimination du PSG ?

Le PSG est tombé de très haut, mardi soir à Londres, éliminé par Chelsea (2-0) en quarts de finale de la Ligue des Champions. Ce revers est aussi celui de Laurent Blanc, l’entraîneur du PSG… 

Un sans-faute. Depuis son arrivée à la tête du PSG, en juillet 2013, Laurent Blanc avait réalisé un sans-faute sur le banc de touche parisien. L’entraîneur français, qui était loin d’être le premier choix de Nasser Al-Khelaïfi au départ, avait rapidement fait taire les critiques. Jeu léché, résultats satisfaisants, Blanc avait également réussi à se mettre dans la poche les stars du club. Bref, une réussite totale, une gestion parfaite. Mais le technicien le savait, il était attendu au tournant en quarts de finale de la Ligue des Champions face au Chelsea de José Mourinho, l’un des meilleurs techniciens au monde…

PSG : Laurent Blanc est-il le meilleur entraîneur français ?

BLANC VOULAIT JOUER…

Éliminé en quart de finale de la C1 la saison dernière, le PSG aspirait à franchir un cap cette saison. Laurent Blanc dans son sillage, aussi. Après un match aller globalement bien maîtrisé au Parc (3-1), Paris a sombré au retour à Stamford Bridge (2-0). Les Parisiens sont tombés de très haut. Laurent Blanc aussi. Le technicien avait prévenu. Le PSG était venu pour jouer son jeu à Londres : « On n’est pas habitués à subir et d’ailleurs on n'est pas venus pour ça. Il faudra avoir de l’ambition dans le jeu. Notre philosophie, on la connaît (possession de balle, ne pas subir, ndlr). J’ai toujours cru en cette philosophie, c’est pour moi la meilleure manière de gagner des trophées ». Or, Paris a été dépassé à Stamford Bridge mardi soir, Paris n’a jamais semblé en mesure de rivaliser avec les Blues.

MAIS BLANC A SUBI

Pire, l’élimination est tout simplement logique… Pas sûr pourtant que le onze parisien était inférieur à celui de Chelsea mardi soir encore… Mais tactiquement, José Mourinho a fait du José Mourinho. Il s’est adapté à la situation, il a bricolé, il a modifié à de nombreuses reprises son système, il a galvanisé ses joueurs, il a fait son show. Au final, Chelsea a totalement réussi à faire déjouer un PSG incapable de se hisser à la hauteur de l’événement. Méconnaissables, les Parisiens ont notamment souffert dans l’entrejeu et ont perdu le ballon beaucoup trop vite. Laurent Blanc, lui, n’a pas su répondre aux différents coups tactiques du technicien portugais. Blanc a joué comme il savait faire, avec son projet de jeu, avec sa philosophie. Mais ce projet de jeu, cette philosophie ont été complètement neutralisés par Mourinho. Et Blanc n’a pas su s’adapter. Blanc n’a pas su jouer autrement, proposer autre chose. Blanc n’a pas su, lui non plus, se hisser à la hauteur de l’évènement. Il a subi.

MOURINHO SUPERSTAR

Au final, Mourinho a obtenu sa huitième qualification pour le dernier carré de la Ligue des Champions. Et ce en huit quarts de finales disputés (avec quatre équipes différentes). Impressionnant. Cela ne peut pas être que du hasard. Un dernier carré que Laurent Blanc n’a encore jamais atteint en tant qu’entraîneur en C1 (deux éliminations en quarts). Mardi soir, la différence était sur le terrain. Mais aussi sur les bancs de touche…

Articles liés