Accès direct au contenu

Foot - OM

OM - Polémique : Mourad Boudjellal lâche un nouveau tacle contre Jacques-Henri Eyraud !

Si l’OM est désormais bien loin pour Mourad Boudjellal, il reste tout de même attentif à ce qui se passe actuellement au sein du club phocéen. Et alors que cela est très tendu sur la Canebière, le nouveau patron du Hyères FC en a notamment remis une grosse couche sur Jacques-Henri Eyraud, qu’il a dans la collimateur depuis plusieurs mois désormais. 

A Marseille, tout le monde est visiblement contre Jacques-Henri Eyraud. Cela fait maintenant de longues semaines que le président de l’OM déchaine la colère des supporters, en témoignent d’ailleurs les débordements intervenus le week-end dernier à La Commanderie. Sur les réseaux sociaux, ils sont nombreux à réclamer le départ d’Eyraud afin de voir débarquer un nouveau président. Un poste que Mourad Boudjellal aurait très bien pu occuper. Intéressé par le rachat de l’OM avec Mohamed Ayachi Ajroudi, l’ancien du RCT se voyait déjà à la tête du club phocéen, mais cela ne s’est finalement pas fait. Depuis, Boudjellal a pris les commandes du Hyères FC, club de National 2, mais reste fermement opposé à Jacques-Henri Eyraud. Et ces dernières heures, il s’est de nouveau lâché contre le président de l’OM

« J'ai du mal à comprendre sa communication »

Si Mourad Boudjellal a donc tourné la page OM, il a toujours Jacques-Henri Eyraud dans le collimateur. Dans une interview accordé à Azur TV, il s’est ainsi lâché, expliquant : « Le président Eyraud est d'une maladresse incroyable. On ne peut pas dire d'abord qu'on ne recrute pas des gens qui sont supporters de l'OM et qu'on les a licenciés parce que ça nuisait à la productivité. C'est d'une stupidité absolue. Si vous prenez des gens qui vivaient sur la planète Mars et qui ne connaissaient pas le foot, vous les mettez un mois à l'OM, au bout d'un mois ils deviendraient supporters de l'OM. C'est normal parce que c'est un boulot de passion. C'est donc totalement stupide de dire ça et ça pourrait en plus lui valoir un Prud'hommes parce que ça s'appelle un licenciement sous discrimination. (…) Vous ne pouvez pas non plus quand vous êtes président de l'OM sous-entendre que la coupe de 93 a été volée, estime Boudjellal. Je ne sais pas, j'ai du mal à comprendre sa communication ». Des propos de Mourad Boudjellal qui font notamment suite à ce ceux qu’il avait tenus à Var-Matin, où il taclait déjà Jacques-Henri Eyraud : « Je ne vois pas pourquoi j’irais à l’OM puisqu'il y a déjà un président qui fait l’unanimité ».

Articles liés