Accès direct au contenu

Foot - OM

OM : Les énormes pistes de Pablo Longoria pour changer la Ligue 1 !

Dans le milieu de la Ligue 1, Pablo Longoria détonne avec ses sorties fracassantes. Le dirigeant espagnol fourmille d'ailleurs d'idées pour faire évoluer le football français.

Pablo Longoria n’a pas sa langue dans sa poche. Le président de l’OM s’est illustré dernièrement par plusieurs sorties qui ne sont pas toujours très bien passées comme lorsqu’il critiquait le modèle de formation des entraîneurs français. Longoria souhaite relancer l’attractivité du football français, au-delà de son club. C’est en ce sens qu’il s’est exprimé devant l’Assemblée Nationale pour une audition dans le cadre d’une mission d’information parlementaire au sujet des droits télévisés dans le sport. Ses propos ont été relayés par RMC Sport : « Les droits TV dans le football sont les revenus les plus stables d’un club, c’est très important pour développer notre modèle économique, et avoir un championnat fort. Etablir un modèle économique seulement autour des transactions de joueurs risquerait de nous mettre dans la même catégorie que beaucoup de championnats mineurs. On a vu en Suède ou en Norvège que le niveau des équipes a chuté dès le moment où il n’y a plus eu de revenus stables comme les droits TV.» 

Repenser les droits télévisés

En France, les droits télévisés sont une source importante des revenus d’un club. Parfois cette manne financière est vitale. Par exemple, l’an passé le Nîmes Olympique voyait 76% de ses revenus être générés par les droits télévisés. Un véritable problème, à l’heure où le streaming prend de plus en plus d’importance. Pour combattre ce phénomène, le président de l'OM Longoria a trouvé la parade : «Nous sommes en train de vivre une évolution médiatique, la façon dont on consomme le football change, se transforme. Le football doit s'adapter à cette transformation. Nous sommes à un moment charnière et parvenir à s'adapter à cette nouvelle réalité. Dans un match, je pense qu'il n'y a que 3 ou 4 minutes vraiment intéressante, il faut pouvoir proposer ces minutes aux consommateurs distants. Le football n'a pas beaucoup d'introduction et de façon de transmettre, il faut s'inspirer de ce qu'il se fait en Amérique. Le sport, et particulièrement le football, doit s’adapter à cette transformation, au passage de la télévision traditionnelle à l’OTT. Il y a toujours les supporters, les fidèles d’un club, mais il y a aussi les consommateurs de trois minutes. C’est la société de l’immédiateté. Ils veulent des highlights, des buts… [...] Demain nous allons jouer un match de Ligue Europa contre le Lokomotiv Moscou. Je considère que les gens qui vont regarder ce match sont des supporters de Moscou ou des supporters de l’OM. Quelqu’un d’autre qui veut regarder la Ligue Europa demain, va regarder a priori le multiplex pour voir tous les buts.»

Changer le mode de gouvernance du football français

Mais au delà des simples considérations économiques, Longoria plaide également pour un véritable changement à grande échelle du football français. Cela passe selon lui par une modernisation des institutions avec en premier lieu la LFP : «Il faut réformer les structures juridiques, il faut renforcer la gouvernance de la Ligue, avoir une LFP très forte, c'est le véhicule pour faire des réformes. Et avoir des règlements du contrôle économique beaucoup plus forts, comme ce qui a été fait en Espagne. Je suis favorable à un contrôle économique au sein des Ligues nationales. Le contrôle de la Liga est plus important que le fair-play financier a priori et pas a posteriori. Je suis davantage en faveur de la prévention que de la répression ».

Articles liés