Longoria accepte une légende pour entraîner à l'OM !
Passionné de football depuis le plus jeune âge, devenir journaliste sportif est rapidement devenu une évidence pour Hugo. Il se découvrira plus tard un amour pour la NBA, avant d’explorer d’autres horizons comme ceux de la Formule 1 et de la NFL.

Revenu à l’OM en tant que conseiller de Pablo Longoria en novembre 2022, Jean-Pierre-Papin a repris l’équipe réserve du club marseillais depuis le mois de décembre dernier. Si son nom a été cité pour prendre la succession de Gennaro Gattuso, le Ballon d’Or 1991 est totalement épanoui dans son nouveau rôle.

Au micro de Canal+Jean-Pierre Papin a rapidement mis fin aux rumeurs indiquant qu’il souhaitait reprendre le poste laissé par Gennaro Gattuso. « Non, pas du tout. J’étais avec mes gamins, ça ne se passe pas mal », a-t-il expliqué. Quand le Ballon d’Or 1991 évoque ses « gamins », il fait référence aux jeunes joueurs qu’il entraîne avec la réserve de l’OM depuis le mois de décembre. Un choix qui est le sien et qui a été accepté par Pablo Longoria, comme Jean-Pierre Papin l’a confié à RMC Sport.

« Je lui ai demandé s'il ne pouvait pas me donner ce rôle qui m’intéressait au plus au point »

« Alors oui c’est mon choix. Parce que dans les péripéties du club à un moment on regarde l’équipe première bien évidemment, et puis l’équipe réserve. L’équipe réserve était mal en point, le coach était parti 15 jours avant. Je suis allé voir Pablo, en discutant avec lui je lui ai demandé s'il ne pouvait pas me donner ce rôle qui m’intéressait au plus au point. Dès que j’étais arrivé je lui avais dit que si j’avais l’opportunité un jour j’aimerais bien pouvoir y retourner et il a accepté de suite il n’y a pas eu de soucis », a déclaré Jean-Pierre Papin.

« Quand on en est en-dehors, on a du mal à vivre »

Cela faisait un an que Jean-Pierre Papin avait quitté son poste d’entraîneur à Chartres. Il était depuis devenu le conseiller de Pablo Longoria, mais le terrain manquait à l’ancien attaquant de l’OM : « C’est difficile à expliquer, mais ce qui nous manque en fait c’est le terrain, l’odeur du vestiaire, les discussions, le football lui-même, mais comme on aime le voir sur le terrain. Et ça, quand on en est en-dehors, on a du mal à vivre, enfin moi j’ai du mal à le vivre parce que toute ma vie le football m’a accompagné et sans ce football-là, je ne me sens pas très bien. »

« La National 3, c’est quand même l’OM de demain »

« La National 3, c’est quand même l’OM de demain. Il faut leur faire passer des messages, leur expliquer les choses et quand on a eu la chance de faire le parcours que moi j’ai fait dans ma carrière pro, ces conseils sont souvent les bienvenus pour eux. C’est primordiale pour n’importe quel club, à partir du moment où on joue pour un club, on doit respecter très fortement ce blason. Après, l’OM c’est encore particulier parce que c’est un club qui est tellement à part dans la vie des Français en général. Quand on a la chance de pouvoir faire partie de ces jeunes-là, pour aller là où ils veulent aller, c’est-à-dire dans une équipe qui est l’une des plus cotées en France, il y a des messages à faire passer », a ajouté Jean-Pierre Papin.

Articles liés