Accès direct au contenu

Foot - Mercato - ASSE

Mercato - ASSE : Le danger Stéphane Ruffier…

L’avenir de Stéphane Ruffier à l’ASSE est plus qu’incertain. Le portier international, sous contrat jusqu’en juin 2015, pourrait aller voir ailleurs. Un coup dur pour les Verts.

L’ASSE peut-elle se permettre de laisser filer Ruffier ? L’ASSE a-t-elle le choix ? Stéphane Ruffier, 27 ans, est l’un des cadres de l’ASSE depuis son arrivée au club, en 2011. Ruffier a une grande part de responsabilités dans les bons résultats des Verts ces dernières saisons. Régulier, solide, il pourrait toutefois quitter l’ASSE cet été. Sous contrat jusqu’en juin 2015, l’ASSE espère le prolonger pour ne pas devoir s’en séparer cet été… Mais c’est loin d’être fait.

Mercato - ASSE : Y-a-t-il un problème Tabanou ?

L’ASSE N’A PAS DE MARGE DE MANOEUVRE

Stéphane Ruffier n’est pas opposé à l’idée de prolonger à l’ASSE. Très courtisé (Naples, OM, l’AS Monaco, Milan AC, AS Rome), il ne ferme aucune porte. Sauf que l’ASSE n’a pas de marge de manœuvre. L’ASSE peut proposer à Ruffier une prolongation de contrat mais sans augmenter considérablement son salaire. Depuis 2010, l’ASSE a instauré un salary cap et Ruffier est déjà, presque, au seuil maximum. « Stéphane nous a beaucoup apporté depuis qu’il est là. Il fait l’unanimité dans le vestiaire et auprès des supporters. On a tous envie de continuer. Si je suis optimiste ? Quand je fais quelque chose, je le suis toujours. Mais on ne fera pas de folie. On ne modifiera pas ce qui a été mis en place. L’ASSE est gérée comme une famille. On ne peut pas donner ce que l’on n’a pas » , a déclaré cette semaine Roland Romeyer, le président du directoire du club, dans les colonnes du Progrès . En gros, l’ASSE ne va pas faire d’exception pour Ruffier.

LE SALARY CAP ET SES LIMITES…

La stratégie des Verts est louable et compréhensible mais elle a aussi quelques limites. Saint-Étienne s’est déjà séparé de beaucoup de cadres ces derniers mois, dont Pierre-Émerick Aubameyang en juin dernier (14M d’euros), Josuha Guilavogui en septembre 2013 (10M), Faouzi Ghoulam en janvier 2014 (5,5 M) et Kurt Zouma également en janvier 2014 (15M). Guilavogui et Zouma sont encore au club mais vont le quitter en juin. Un départ de Ruffier, cela ferait beaucoup. Certes, économiquement, tout va bien pour l’ASSE mais à force de perdre des joueurs, de voir l’effectif « déplumé », l’ASSE pourrait perdre de sa compétitivité sportive… Un départ de Ruffier serait un mauvais signe envoyé dans ce sens, incontestablement. Mais l’ASSE n’a presque pas le choix, à part de bousculer une économie et des principes qui ont fait leurs preuves depuis des mois. Avec ce salary cap, l’ASSE a réussi à se stabiliser et à s’installer dans le haut du classement. Mais pour viser plus haut, pour franchir encore un cap, n’est-ce pas un frein ?

Articles liés