Accès direct au contenu

  1. 10h00 Mercato - OM : McCourt prépare le terrain pour la vente du club
  2. 9h50 Wimbledon : La manière la plus idiote de perdre un match
  3. 9h45 Mercato - PSG : Neymar poussé au départ, le clan Mbappé prend position
  4. 9h30 Mercato - PSG : Cette grande annonce sur les coulisses du transfert de Paul Pogba
  5. 9h15 Mercato - PSG : Luis Campos repart à l'attaque pour ce transfert à 40M€
Foot - ASSE

ASSE : Après les incidents contre Auxerre, Vincent Labrune pousse un énorme coup de gueule

Alors que le barrage retour entre l’ASSE et l’AJ Auxerre a été marqué par de nouveaux incidents survenus cette fois-ci sur la pelouse de Geoffroy-Guichard au coup de sifflet final, Vincent Labrune a dénoncé les débordements survenus à Saint-Étienne et dans les autres stades français au cours de la dernière saison. 

La dernière saison de Ligue 1 a été marquée par de nombreux débordements dans les stades français. L’envahissement de terrain survenu à Nice dès le mois d’août au cours de la rencontre face à l’OM avait notamment marqué les esprits, le début d’une triste série puisque des échauffourées ont également été à signaler à Lens lors du derby contre le LOSC en septembre 2021, tandis que le match entre l’OL et l’OM n’avait pas pu aller à son terme le 21 novembre dernier après un jet de bouteille contre Dimitri Payet. La saison s’est achevée comme elle avait démarré, par un nouvel incident, à Saint-Étienne, après la relégation de l’ASSE au terme du barrage retour face à l’AJ Auxerre. Des supporters étaient entrés sur la pelouse de Geoffroy-Guichard et certains d’entre eux avaient même visé la tribune présidentielle avec des fumigènes et des feux d’artifice. En marge de l'assemblée fédérale de la Fédération française (FFF) à Nice ce samedi matin, le président de la LFP Vincent Labrune a pris la parole pour dénoncer ces actes, ne cachant pas son inquiétude pour la suite.

« C’est un miracle qu'il n'y ait pas eu de morts à Saint-Étienne »

« On a vécu une saison catastrophique sur et en dehors des terrains. On doit changer de braquet très fortement. À la Ligue on va prendre notre responsabilité, les clubs doivent aussi prendre les leurs et avoir conscience qu'ils doivent nous aider, ainsi que les pouvoirs publics, comme l'a dit Christian Estrosi (maire de Nice qui a ouvert l'assemblée fédérale). Cela m'insupporte quand j'entends l'ANS (association nationale des supporters) dire qu'il y a des bons et des mauvais supporters, des bons et des mauvais ultras. Non, il y a des supporters et des ultras. J'aime beaucoup la ferveur positive des ultras mais aujourd'hui il y a des criminels dans nos enceintes. On doit les sortir des stades, confie Vincent Labrune, dans des propos relayés par L’Équipe. C’est un miracle qu'il n'y ait pas eu de morts à Saint-Étienne lors du barrage d'accession contre Auxerre (1-1, 5 tab 4), a poursuivi Labrune. Je ne veux pas connaître un décès dans un stade en tant que président. On veut être la Ligue du développement, pas la Ligue de la guerre dans les stades. J'en appelle à tous, à votre responsabilité. Il faut être courageux et mettre ces criminels où ils doivent être, pas dans les stades. »

Articles liés