Accès direct au contenu

Foot - Juventus

Juventus - Malaise : Deschamps, Le Graët... Adrien Rabiot met les choses au clair !

Malgré son refus de faire partie des suppléants à la Coupe du Monde 2018, Adrien Rabiot a été rappelé par Didier Deschamps pour la Ligue des Nations. Interrogé en conférence de presse, le milieu de terrain de la Juventus a expliqué qu'il n'était pas surpris par la décision de son sélectionneur. 

Adrien Rabiot revient de loin. Avant le début de la Coupe du Monde 2018, Didier Deschamps a décidé de faire de l'actuel milieu de terrain de la Juventus l'un de ses suppléants. Toutefois, l'ex-pensionnaire du PSG a préféré refuser d'endosser ce rôle. Une décision qui a beaucoup fait parler, mais qui, vraisemblablement, n'a pas condamné Adrien Rabiot. Pour affronter la Suède et la Croatie en Ligue des Nations, Didier Deschamps a convoqué le milieu de terrain de 25 ans à la surprise générale. Interrogé en conférence de presse sur le choix de son sélectionneur et sur leurs retrouvailles, Adrien Rabiot a lâché ses vérités. 

«Il n’y a jamais eu d’affront ou d’agressivité envers le sélectionneur»

« Les retrouvailles se passent bien. Je suis très heureux d’être de nouveau au château avec l’équipe. Avec Didier Deschamps, ça se passe aussi très bien, on a eu l’occasion de discuter sur ce qu’il s’est passé en 2018, sur le rassemblement actuel, sur la Juventus… Ce qu'on s'est dit? Je préfère garder ça entre nous. C’est une discussion entre sélectionneur et joueur, entre hommes, entre quatre yeux. Je ne trouve pas qu’il y ait eu de période trouble (avec Deschamps). La question est peut-être liée à la lettre. On en a discuté avec le sélectionneur. Il n’y a jamais eu d’affront ou d’agressivité envers le sélectionneur. Il le sait bien. Il ne s’est rien passé de personnel entre le sélectionneur et moi. Il n’y a rien qu’il a mal pris. C’est la même chose pour le président de la fédération. Il n’y avait rien de personnel contre eux, ni contre les joueurs présents en sélection à ce moment là. Quand j’entends ‘Est-ce qu’il va présenter des excuses'’, je trouve ça un peu bizarre. Je sais que le sélectionneur ne reste pas figé sur ses positions et qu’il regarde les performances. Sur ces derniers mois, j’ai eu des périodes compliquées, donc ce n’était pas justifié de revenir en Bleus. Mais, à partir du moment où j’ai retrouvé mon niveau je pouvais à nouveau y prétendre », a-t-il expliqué. 

Articles liés