Accès direct au contenu

Foot - Barcelone

Barcelone - Clash : La famille Griezmann s'en prend frontalement à Quique Setién !

Mis de côté par Quique Sétien pour la rencontre face à l'Atlético de Madrid (2-2) ce mardi soir, Antoine Griezmann a reçu le soutien des siens.

Cela commence à faire beaucoup pour Antoine Griezmann. En difficulté depuis son arrivée au FC Barcelone, le Français a de nouveau été mis de côté par Quique Setién ce mardi soir lors de la rencontre face à l'Atlético de Mardrid (2-2), en n'entrant en jeu qu'à la 90e minute de jeu. Une décision qui a du mal à passer pour l'attaquant et que certains jugent humiliante pour le principal concerné. Pourtant au sein du club, on estime que ce choix de Quique Setién était totalement justifié, comme l'a expliqué Guillermo Amor, directeur des relations institutionnelles du Barça : « Comment j'interprète l'entrée en jeu de Griezmann ? J'interprète que l'équipe de Barcelone est large et très forte et que l'entraîneur a jugé approprié qu'il entre au dernier moment. Ce sont des décisions techniques. L'entraîneur a pris cette décision et il n'y a rien d'autre dire. Tous les footballeurs veulent toujours avoir plus temps de jeu. C'est le Barça, une équipe de haute qualité et vous jouez ou ne jouez pas. Ce qui est clair, c'est que vous ne pouvez jamais vous relâcher ».

Théo Griezmann regrette, pas Quique Setién

Mais au sein du clan Griezmann, la pilule a du mal à passer. À l'issue du match, Théo Griezmann n'a pas hésité à fustiger sur Twitter la décision de l'entraîneur catalan dans des messages supprimés depuis. « Deux minutes », a-t-il regretté, avant d'ajouter : « J'ai envie de chialer, sérieux ». Interrogé sur ce choix fort, Quique Setién n'a de son côté montré aucun regret, et estime qu'il n'a pas à s'excuser auprès de son joueur : « C'est un joueur important, c'est vrai que c'est dur de le faire entrer ainsi, pour un joueur de son niveau. Mais les circonstances m'ont obligé à faire cela. J'aurais pu prendre une autre décision, ne pas le faire entrer par exemple, mais tu as toujours l'espoir qu'un joueur comme lui peut faire une action ponctuelle qui te permette de gagner le match. Demain, je parlerai avec lui. Je ne vais pas lui présenter mes excuses, parce que c'est une décision que je dois assumer, mais je suis sûr que c'est une décision qu'il comprendra, car c'est un grand joueur, un grand professionnel et un grand homme ».

Après le frère, au tour du père de balancer

Des déclarations qui ont fait réagir ce mercredi après-midi Alain Griezmann, le père de l'attaquant, qui a violemment taclé Quique Setién sur Instragram, dans un post également supprimé quelques minutes après sa publication : « Pour tenir ce genre de propos, il faut avoir les clés du camion dans les mains et ce n'est pas le cas, vous êtes un simple passager ». De nouveaux éléments qui ne devraient pas arranger les affaires d'Antoine Griezmann au Barça.

Articles liés