Équipe de France
Equipe de France : Le Graët évoque l’avenir de Deschamps

Après une nouvelle défaite lundi dernier face à la Croatie (0-1), l’équipe de France est au plus mal. Derniers de leur groupe, les Bleus devront impérativement réagir lors des deux prochaines journées en vue du Mondial au Qatar. Pour ce faire, le président de la FFF, Noël le Graët, va s’entretenir avec Didier Deschamps afin de fixer la marche à suivre…

Le bilan est catastrophique pour l’équipe de France ! Après 4 matchs de Ligue des nations, les Bleus occupent la dernière place du groupe avec 2 défaites pour autant de matchs nuls. Ces derniers résultats n’ont pas vraiment plu au président de la FFF, Noël Le Graët, qui s’est exprimé dans une interview accordée à l’Équipe : « On n'a pas été bons, c'est certain, a-t-il confié à l'issue du comité exécutif de la Fédération qui s'est tenu vendredi matin à Nice. Il ne faut pas se raconter d'histoires. On n'a pas montré un visage de champions du monde. Même si je pense que le calendrier ne nous a pas aidés. Autant de matches en si peu de jours, cela n'a pas de sens. Ce sera à la FIFA et à l'UEFA de mieux s'entendre à l'avenir. » Malgré ces résultats alarmants, Noël Le Graët conserve toute sa confiance envers Didier Deschamps : « Didier (Deschamps) n'est pas moins impliqué. La mort de son papa l'a perturbé. Mais il a fait son boulot de sélectionneur normalement. Il n'y a pas de changement. J'ai toute confiance en lui. Pour le moment, on est en harmonie totale. Mais comme je l'ai toujours dit, il n'y aura pas de prolongation de son contrat (qui court jusqu'au terme de la Coupe du monde, en fin d'année) avant la compétition. »

Une discussion avant la coupe du monde

Afin de préparer au mieux la coupe du monde, qui se déroulera l’hiver prochain, le président de la FFF compte s’entretenir avec le sélectionneur des Bleus : « Il va venir passer une journée avec moi à Guingamp. Passer un peu de temps ensemble, c'est pas mal. J'aime bien ces moments-là. Je l'invite au mois de juillet, on va parler de l'organisation de la Coupe du monde, tranquillement en tête à tête. Il faut que l'on voie ce que l'on a fait de bien, ce que l'on a fait de mal et ce que l'on peut améliorer. Pour moi, c'est nécessaire. Il reste quand même deux matches au mois de septembre (France-Autriche, le 22 ; et Danemark-France, le 29). Il faut se mettre d'accord sur le fonctionnement entre ces deux rencontres et l'organisation locale quand on sera au Qatar. » Malgré les résultats inquiétants des Bleus, Noël Le Graët souhaite attendre la prochaine Coupe du Monde avant de trancher au sujet de l’avenir de Didier Deschamps : « Attendons la Coupe du monde (du 21 novembre au 18 décembre). C'est pour cela que j'ai changé la date de l'assemblée fédérale qui était prévue mi-novembre. Je l'ai mise début janvier (2023). Il vaut mieux faire des analyses après la Coupe du monde qu'avant... Si on a gagné, on sortira les trombones. Mais si on a perdu, il faudra peut-être discuter. » 

Articles liés