Accès direct au contenu

Forte tête

Bravo : « Blanc a pris ses responsabilités »

En convoquant les têtes brulées de la génération 87 dans son groupe pour l’Euro, Laurent Blanc a pris le risque de voir des egos s’entrechoquer. Le sélectionneur des Bleus pourrait-il le regretter ?

Daniel Bravo, consultant pour Le 10 Sport, nous fait part du choix osé de Laurent Blanc de prendre Hatem Ben Arfa, Karim Benzema, Samir Nasri, Jérémy Ménez dans sa liste pour l’Euro. « Cette génération est exceptionnelle, avec de très fortes individualités, notamment sur le plan technique. Je doute que Laurent Blanc les aligne tous les quatre, d’entrée de jeu. Ils se connaissent très bien, ils ont souvent joué ensemble. Ils ont surtout gagné ensemble et appris à le faire dans une même équipe. Ce sont des joueurs pétris de talents, mais qui n’ont pas encore donné toutes les garanties.

Benzema et les autres
Hormis Benzema, aucun n’a encore prouvé suffisamment de choses pour être considéré comme incontournable. Faire confiance à Benzema, c’est évident. C’est une pièce maîtresse du Real Madrid. Pour les autres, Blanc attend de voir. Le point positif, c’est qu’il a pris ses res-ponsabilités en les prenant tous les quatre. Domenech, lui, n’avait pas voulu gérer ces joueurs parce qu’il les considérait comme cara-tériels ».

Retrouvez l'intégralité de cette analyse dans Le 10 Sport, dans vos kiosques depuis jeudi

Retrouvez Le 10 Sport dans vos kiosques ou en ligne sur www.lekiosque.fr