Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme - Tour de France : «Froome n’est pas un criminel, il ne faut pas le diaboliser»

Alexandre Pasteur, commentateur du Tour de France, espère ne pas voir des débordements autour de Christopher Froome.

Avec l’autorisation de l’AMA et de l’UCI d’autoriser Christopher Froome à prendre le départ du Tour de France (7-29 juillet), le Britannique laisse sa sombre histoire de prise anormale de Salbutamol, produit contre l’asthme, derrière lui. Le Britannique peut s’attendre à des huées aux bords des routes, mais dans un entretien dans les colonnes de Ouest-France ce dimanche, Alexandre Pasteur, voix de la Grande Boucle sur les antennes de France Télévisions, demande aux spectateurs de ne pas faire l’avocat du diable.

« S’il est conspué, on le dira, mais mon idée, c’est de relayer les appels à la bienveillance »

« Il est autorisé à courir, donc on ne va pas se mettre en travers des instances. Je suis un légaliste, voilà. Sa présence ne me gêne pas. Déjà, car ce n’est pas un criminel, il ne faut pas diaboliser Froome. C’est un poil excessif, je trouve. Donc on en parlera évidemment, mais je ne vais pas polluer mes commentaires avec ça. S’il est conspué, on le dira, mais mon idée, c’est de relayer les appels à la bienveillance. On ne va pas inciter les gens à se déchaîner. Et puis, franchement, je ne suis pas un leader d’opinion, non ? », concède Alexandre Pasteur.

Articles liés