Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme : Alaphilippe capable de remporter le Tour de France ? Jalabert répond !

Avec sa victoire sur la Flèche Wallonne, Julian Alaphilippe est au centre de toutes les attentions. La question sur sa capacité à jouer le général sur le Tour de France est même revenue sur le tapis. De quoi faire réagir Laurent Jalabert.

Julian Alaphilippe a remporté pour la deuxième année consécutive la Flèche Wallonne. Une performance exceptionnelle pour le coureur français, plus que jamais numéro 1 mondial. Auteur d’un début de saison tonitruant, le puncheur de la Deceuninck-Quick Step est désormais questionné sur sa capacité à jouer le général sur un grand tour surtout après son maillot à pois décroché sur les routes du Tour de France la saison dernière. Une question évoquée par Laurent Jalabert, qui a apporté certains éléments de réponse.

« Alapilippe n'a pas ces capacités de récupération qu'ont les coureurs de grands Tours »

« Ce serait une erreur de penser que Alaphilippe est un coureur capable de gagner le Tour de France, poursuit le consultant âgé de 50 ans. Son registre, ce n'est pas celui-là. Son registre, c'est les Classiques, c'est des courses à étapes de durée moyenne, une semaine, peut-être dix jours. Sur le Tour de France, il peut réaliser des coups d'éclat, aller chercher des victoires d'étape comme il l'a fait l'an passé (10e et 16e étapes, ndlr), pourquoi pas un maillot de meilleur grimpeur (comme ne 2018, ndlr). Mais vouloir jouer le classement général, ce serait aller contre nature et ce serait au détriment de ce qu'il sait faire de mieux, gagner des Classiques. Il n'a pas la capacité d'enchaîner trois grosses journées de montagne d’affilée en étant très performant. Il n'a pas non plus la possibilité de rivaliser au printemps sur les Classiques et avec des acteurs différents au mois de juillet sur le Tour. Je crois très simplement qu'on aimerait, mais au niveau physiologique ce n'est pas dans ses aptitudes. Il n'a pas ces capacités de récupération qu'ont les coureurs de grands Tours qui leur permettent d'enchaîner trois/quatre grosses journées de montagne d’affilée », a expliqué Laurent Jalabert dans des propos rapportés par RTL.

Articles liés