Cyclisme
Proche de la retraite, Pinot fait une grande révélation

Thibaut Pinot ne montera pas sur la plus haute marche du podium lors de cette Vuelta. Ce samedi, le coureur de la Groupama-FDJ a tenté sa chance, mais n'a rien pu faire face aux favoris. 17ème au classement général, le Français a fait le bilan de sa course, mais aussi de sa saison. 

La Belgique retrouve son statut de nation forte du cyclisme. Après les énormes prestations de Wout Van Aert lors du dernier Tour de France, la Vuelta a assisté à l'avènement de Remco Evenepoel. Présenté comme l'un des prodiges de la discipline depuis son plus jeune âge, le coureur de la Quick-Step Alpha-Vinyl a remporté son premier Grand Tour, terminant à plus de deux minutes d'Enric Mas (Movistar). Premier Français, Thibaut Pinot termine à la 17ème place. Avant le départ de la Vuelta, il n'avait pas caché ses ambitions, après un Tour de France en forme de renaissance pour lui.

Mission ratée pour Pinot à la Vuelta

14ème du Tour de France, Pinot ne souhaite plus se battre pour le classement général. Dans un premier temps, le coureur souhaite retrouver du plaisir sur le vélo, alors qu'il a longtemps été handicapé par des douleurs au dos. A tel point qu'il avait pensé à ranger définitivement sa machine. « Je suis très motivé par la Vuelta. Je pense que les effets indésirables du covid sont maintenant derrière moi et j'espère être à mon meilleur niveau pendant ces trois semaines. Les ambitions sont claires : aller chercher une victoire d'étape. Nous avons une belle équipe, chaque coureur aura sa carte, ça va être intéressant » avait déclaré Pinot avant de s'envoler pour l'Espagne. Le coureur de la Groupama-FDJ a tenté sa chance, notamment lors de la 18ème étape, avant de se faire reprendre par les favoris.

Pinot a tenté le coup dans la Vuelta

Ce samedi, Pinot a également essayé de se placer à l'avant de la course avant de lâcher la prise. A l'arrivée, il avait évoqué ses impressions. « C’était une échappée compliquée, qui avait du mal à s’entendre. On savait qu’il y avait beaucoup d’équipiers qui n’étaient pas nécessairement là pour faire avancer le groupe, mais plutôt pour aider leurs leaders ensuite. J’ai anticipé, et je l’ai regretté, car j’ai eu un gros passage à vide dans l’avant-dernier col » a-t-il confié ce samedi dans des propos rapportés par Cyclism Actu.

Pinot donne rendez-vous l'année prochaine

Malgré tout, Pinot parvient à trouver des motifs de satisfaction après une période noire, durant laquelle il avait pensé à prendre sa retraite et à se retirer du peloton. « Je ne finis pas trop mal, c’est la note encourageante. Je n’étais pas dans ma meilleure forme aujourd’hui (samedi), mais je suis quand même content de cette journée compte tenu de mon état de fatigue. Je suis presque à 85 jours de course cette année, donc je suis quand même content d’avoir fini deux Grands Tours de suite et de finir de manière solide cette Vuelta. C’est de bon augure pour l’an prochain » a-t-il lâché. Le rendez-vous est pris.

Articles liés