Accès direct au contenu

  1. 10h15 Mercato - PSG : Neymar pose une énorme condition pour son transfert
  2. 10h10 Mercato - ASSE : Déjà deux départs à prévoir pour Batlles ?
  3. 10h00 Mercato - OM : McCourt prépare le terrain pour la vente du club
  4. 9h50 Wimbledon : La manière la plus idiote de perdre un match
  5. 9h45 Mercato - PSG : Neymar poussé au départ, le clan Mbappé prend position
Cyclisme

Tour de France ou pas ? L’heure de vérité va sonner pour Sagan

Peter Sagan revient d’un long stage de préparation aux Etats-Unis, destiné à le ressourcer et le remettre en ordre pour le Tour de France après un début de saison tronqué du fait d’un état de fatigue relativement inexpliqué, supposé lié à un covid long. Inscrit au Tour de Suisse, le coureur slovaque va vite savoir où il en est… Peut-il être prêt pour le Tour ? Les premiers indices ne sont pas forcément rassurants.

Peter Sagan, dont le début de saison a grandement été perturbé par un état de fatigue inexpliqué, mais dont on suppose qu’il est lié à un Covid long, sera-t-il en mesure de performer sur le Tour de France ? La question occupe probablement une bonne partie des réflexions de l’état-major de l’équipe Total Energies, qui doit forcément plancher aujourd’hui sur deux stratégies et deux formations pour la Grande Boucle, l’une avec le Slovaque, l’autre sans. Aujourd’hui, il apparaît impossible de répondre à la question, mais l’on devrait très rapidement en savoir plus, le leader des Total Energies revenant à la compétition cette semaine en Suisse, d’abord au Grand Prix du Canton d’Argovie le 10 juin, puis au relevé Tour de Suisse à partir du 12 juin.

Le Tour de Suisse en juge de paix

En attendant, peut-on être optimiste ? Vers la fin du mois de mai, son entraîneur personnel Jens Van Beylen avait donné - pour le média Het Laast Nieuws - des signaux encourageants du long stage de préparation aux Etats-Unis, où Sagan s’est entraîné en compagnie de son coéquipier et ami Daniel Oss, confirmant au passage que les raisons de sa méforme de début de saison restaient inexpliquées : « Nous avons fait toute une série de tests. Nous n'avons pas trouvé de cause précise à ses problèmes. Peter se sentait fatigué, il avait mal aux jambes, après l'entraînement et après les courses. Il n'avait jamais ressenti cela. [...] L'intensité va monter en puissance dans les semaines à venir. Les premiers signaux sont positifs et prometteurs. Mais bien sûr, nous devons surveiller sa situation de près et avoir des réserves sur la façon dont il se comportera à nouveau dans les compétitions, avec des changements de rythme et une intensité élevée. (…) C'est un nouveau venu dans l'effectif et il n'a pas encore su faire ses preuves, ni s'imposer. Cela lui cause de la frustration, plus qu'à nous. Il n'y a pas de pression sur nous. Peter reste est incroyablement ambitieux. Il a une très grande persévérance pour réaliser ce qu'il veut réaliser. S'il peut à nouveau s'entraîner à 100%, il concourra pour le maillot vert sur le Tour de France 2022 ». Malgré cet optimisme manifesté par son entraîneur, les premiers éléments concrets à disposition laissent circonspects quant à l’état général de Sagan. Quelques jours avant de revenir en Europe, le Slovaque a en effet participé avec Daniel Oss à l’Unbound Gravel aux Etats-Unis, sorte de championnat du monde non officiel en gravel, disputé sur 100 miles (160 kilomètres). Sagan a terminé à la 63ème place… S’il est impossible de savoir s’il a disputé la compétition à fond ou juste pour faire quelques efforts, le résultat brut n’incite pas à l’optimisme démesuré à trois semaines à peine du départ du Tour. Le Tour de Suisse permettra lui d’apporter une réponse définitive sur les capacités actuelles de Peter Sagan.

Articles liés