Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme : «Je ne veux pas que Froome fasse du mal au cyclisme…»

Alors que l’UCI n’a pas encore tranché concernant Chris Froome, le Britannique peut bel et bien prendre le départ des courses, malgré son contrôle anormal. Un fait qu’Emmanuel Hubert, patron de l’équipe Fortuneo, soit rapidement résolu.

Sous le coup d’une possible suspension suite à son contrôle anormal au salbutamol lors du Tour d’Espagne, Chris Froome n’a toujours pas été sanctionné par l’UCI. En attendant, la résolution de son cas, le leader de l’équipe Sky peut prendre le départ des courses. Un fait qui pose problème à beaucoup de personnes. En effet, Froome pourrait s’imposer sur certaines courses pour finalement être déclassé en cas de sanction. Un scénario que veut éviter Emmanuel Hubert, patron de l’équipe Fortuneo.

« Froome devrait s'auto-suspendre »

Interrogé par Le Telegramme, Emmanuel Hubert a donc pris position pour le cas de Chris Froome. Il a alors lancé : « Si l'équipe Sky faisait partie du MPCC (Mouvement pour un cyclisme crédible), on ne se poserait même pas la question afin de savoir si Chris Froome doit courir ou pas. Il serait suspendu, point. Cela dit, j'espère que l'on ne le reverra pas en course avant que cette affaire soit définitivement tranchée. Je ne veux pas qu'il fasse du mal au vélo. Le cyclisme a assez souffert. On n'a pas le droit de revivre un scénario à la Contador. Froome devrait s'auto-suspendre. Cela devrait venir de lui. Il devrait se retirer afin de faire la lumière sur son contrôle anormal. Pour l'instant, il n'a pas dévoilé son programme du début de saison, j'espère qu'il ne va pas courir. Et, encore une fois, nous avons un organisme, le MPCC : toutes les équipes devraient en faire partie. Cela permettrait d'éviter tout cela ».

Articles liés