Accès direct au contenu

  1. 9h30 Mercato - PSG : Cette grande annonce sur les coulisses du transfert de Paul Pogba
  2. 9h15 Mercato - PSG : Luis Campos repart à l'attaque pour ce transfert à 40M€
  3. 9h10 Mercato - OM : Longoria est fixé pour ce joueur de l'équipe de France
  4. 9h06 Tour de France - Dopage : Encore une perquisition avant le départ
  5. 9h00 Transferts : L’OL va encore frapper un gros coup sur le mercato après Lacazette
Basket

NBA : Stephen Curry au coeur d'une polémique raciste ?

Au terme d’une saison plus que convaincante, les Golden State Warriors ont remporté le titre de champion, pour la 4ème fois en 8 ans. De son côté, Stephen Curry a été élu MVP des finales pour la première fois de sa carrière, lui qui a évolué à un très haut niveau. Toutefois, Skip Bayless n’est pas de cet avis. En effet, l’analyste trouve que le meneur a été un fantôme, et se retrouve même accusé de racisme pour sa remarque.

Les Boston Celtics de Bill Russell (1957-1969), les Los Angeles Lakers de Magic Johnson (1980-1991) ou encore les Chicago Bulls de Michael Jordan (1989-1998), chaque époque possède sa dynastie. Et s’il y a bien une franchise qui est sortie du lot durant cette décennie, il s’agit des Golden State Warriors. Mené par un trio composé de Stephen Curry, Klay Thompson et Draymond Green, les Dubs marchent sur l’eau. En effet, les Californiens ont disputé 6 des 8 dernières finales, pour un totale de 4 titres de champion. Handicapés par les blessures de leur arrière et leur meneur, ceux-ci n’ont pas participé aux deux précédentes campagnes de Playoffs, et faisaient leur retour cette année. Alors qu’ils ne partaient pas du tout en tant que favoris, ils ont finalement su triompher de chaque adversaire, jusqu’à affronter les C’s au dernier tour. Vainqueurs en 6 rencontres, ces Warriors continuent d’écrire leur nom dans l’histoire de la ligue, notamment Chef Curry, qui a remporté son premier trophée de MVP des finales. Cependant, cela ne suffit pas à convaincre Skip Bayless, pour qui le natif d’Akron n’a pas évolué à un bon niveau dans cette ultime série.

« les : « La peau de Steph Curry est devenue tellement pâle... »

Décidemment, Skip Bayless n’est pas un grand fan de Stephen Curry. L'analyste avait déjà taclé le meneur, qui peut selon lui remercier Kevin Durant et la faiblesse de Boston pour ses trophées : « Steph avait besoin de KD pour le dépasser LeBron … mais les Celtics lui ont littéralement remis ces deux trophées ». Pour l’émission Undisputed, il a remis ça en déclarant que le meneur a été transparent lors des finales : « La peau de Steph Curry est devenue tellement pâle pendant ces Finales, je n’arrivais plus à le voir parce qu’il s’était transformé en fantôme » a-t-il confié, selon des propos relayés par Parlons Basket. Une remarque qui a grandement fait réagir les fans pour deux raisons. En effet, si cela n’était probablement pas le sens qu’il a voulu donner à cette phrase, le journaliste de Fox Sports a été accusé de racisme car il fait allusion à la couleur de peau de la star des Golden State Warriors. Toutefois, l’autre sens de ces propos n’est pas totalement justifié non plus. Avec 31,2 points à 48% de réussite au tir ; 6 rebonds ; 5 passes décisives et 2 interceptions de moyenne, le natif d’Akron  a été tout sauf invisible, lui qui a réalisé de grandes prestations, et a été élu MVP des finales à l’unanimité. Véritable sauveur des siens, notamment lors du Game 4 où il a inscrit 43 points, Chef Curry était en mission, et la remarque de Bayless semble difficilement compréhensible.

Articles liés