NBA
NBA : LeBron James, Kevin Durant… Les free agency les plus folles de l’histoire
Jules Kutos-Bertin

Comme chaque été, la free agency promet des mouvements inattendus en NBA. Depuis une semaine, c’est le feuilleton Kevin Durant qui affole la Ligue. Mais avant cette année, d’autres éditions ont fait parler d’elles. Le clash entre Shaquille O’Neal et Kobe Bryant en 2004, « The Decision » de LeBron James qui annonce son départ à Miami ou encore les trades de Kevin Durant… Le 10 Sport revient sur les plus grosses éditions de la free agency. 

L’été 1996 n’avait pas déçu. Malgré quatre saisons au sommet avec le Magic d’Orlando, Shaquille O’Neal demande son départ et les Los Angeles Lakers raflent la mise. Cerise sur le gâteau, Kobe Bryant est drafté le même été. Le début d’une période de domination pour la franchise californienne. Dans le même temps, Dikembe Mutombo quitte les Nuggets pour rallier Atlanta. A la clé, un chèque de 55M$ sur cinq ans et trois titres de meilleur défenseur de l’année en plus. S’il n’a pas changé de franchise en 1996, Michael Jordan en a profité pour prolonger son bail chez les Chicago Bulls avec un contrat de 33M$. 

Kobe Bryant pousse le Shaq vers la sortie

Huit années plus tard, le duo entre Shaquille O’Neal et Kobe Bryant est de retour. Alors que leurs relations ne sont plus au beau fixe, le Black Mamba est annoncé sur le départ. Les choses mettent du temps à se décanter mais c’est finalement le Shaq qui va faire ses valises direction Miami. Pour les Lakers, il n’y a pas de regret à avoir puisque Kobe Bryant les amènera une fois de plus vers un titre de champion NBA. La même année, Steve Nash fait son grand retour chez les Suns où il raflera deux titres de MVP. Collectivement, le succès n’est pas le même pour Phoenix qui ne parvient pas à passer le cap malgré le niveau de Steve Nash

« The Decision », LeBron James file à Miami

La free agency de 2010 marquera un tournant en NBA. Alors qu’il ne parvient pas à emmener les Cavaliers jusqu’au titre, LeBron James décide de quitter Cleveland pour rejoindre Miami et annonce son choix dans un documentaire qui fera jaser, intitulé « The Decision ». Dans la foulée, Chris Bosh prend le même chemin. Avec Dwyane Wade, ils formeront un trio exceptionnel, le début des célèbres « superteams ». Avec sa triplette, le Heat atteindra quatre fois de suite les finales NBA avec deux titres à la clé. Pour LeBron James, ces titres viennent gonfler son palmarès collectif qui était, jusqu’ici, vide. Toujours à l’Est, les New York Knicks font signer Amar’e Stoudemire depuis Phoenix, juste avant l’arrivée de Carmelo Anthony quelques mois plus tard. 

Kevin Durant file aux Warriors pour enfin gagner

Six années après, Kevin Durant débute son show. Barré par la concurrence des Warriors qui écrasent tout le monde, KD décide de quitter le Thunder pour rejoindre… les Warriors. Après une saison en 73-9, Golden State se renforce avec Kevin Durant et paraît intouchable. Ils gagneront d’ailleurs les deux prochains titres. Aux côtés de Stephen Curry et Klay Thompson, Durant parvient tout de même à sortir du lot, notamment en playoffs. Moins bling-bling, Al Horford signe lui un contrat de 113M$ sur quatre années à Boston avec pour objectif de retrouver les Finales NBA. Les Celtics devront attendre 2022. 

KD aux Nets, Kawhi Leonard aux Clippers et Butler à Miami

En 2019, Kevin Durant fait encore parler de lui. Désireux de s’imposer comme le leader incontesté, le double champion NBA quitte les Warriors et rejoint les Nets, en même temps que Kyrie Irving qui lâche donc Boston après une aventure ratée. James Harden les rejoindra deux ans plus tard pour former un trio de stars qui jouera… 13 rencontres ensemble. Dans le même temps, Kawhi Leonard, tout juste titré avec les Toronto Raptors, décide de rejoindre les Clippers accompagné de Paul George. A L’Est, Jimmy Butler rejoint lui le Heat de Miami en provenance des 76ers. Un an plus tard, Miami jouera les Finales NBA

Articles liés