Accès direct au contenu

Basket

Basket : «Avec l'aide de Bpifrance, nous voulons être l'AJ Auxerre du basket français»

Président de l’ESSM Le Portel Côte d’Opale, Yann Rivoal rêve de voir son club devenir aussi populaire que performant. Pour cela, il compte sur le soutien appuyé de Bpifrance, avec qui un partenariat vient d’être signé.

Bpifrance a placé 2018 sous le signe de la "Volonté". C'est justement ce qui anime l'Etoile Sportive Saint-Michel Le Portel Côte d'Opale, dirigé par Yann Rivoal : «Nous voulons continuer à grandir, à rêver plus grand. Nous avons déjà fait beaucoup de travail pour en arriver là mais on souhaite encore franchir un palier. Pour cela, je pense que l'accompagnement de Bpifrance est essentiel. Nous sommes fiers d'avoir été choisi parmi tous les clubs que peut compter la région. Car il y en a (rire) ! A présent, c'est à nous de jouer notre carte, de montrer que l'on existe de plus en plus. Après avoir goûté à l'Europe, on se doit d'être ambitieux. Nous le sommes. Nous voulons gagner le championnat, même si on sait que c'est pratiquement impossible. Mais nous donnerons le meilleur de nous-même et je souhaite qu'avec l'aide de Bpifrance, nous puissions devenir un club populaire et performant. Nous voulons être l'AJ Auxerre du basket français (sourire). Le club d'une petite ville, avec une petite agglomération qui parvient à exister sur la scène nationale et européenne».

Une région déjà en action

Dans le prolongement des voeux du Président Emmanuel Macron de faire vivre notre renaissance française, Patrice Bégay (Directeur Communication et Exécutif Bpifrance Excellence) avait choisi les Hauts de France, territoire dans lequel oeuvre des hommes importants et reconnus de tous, comme Xavier Bertrand (président de la région), totalement impliqué auprès des entreprises, des acteurs sociaux et du monde sportif : « A l'image de son président Xavier Bertrand, les Hauts de France sont une région attachante, avec une population travailleuse, combative, courageuse avec plus de 400 personnes à l'espace entreprise du club du Portel, dans une salle surchauffée de plus de 3 500 personnes. Le club du Portel dirigé par un homme d'exception, en la personne de Yann Rivoal. Un président intelligent qui sait s’entourer des meilleurs. C’est une grande qualité. Grâce à lui, et ses équipes, Le Portel est une vraie étoile du basket français. Une ascension remarquable qui leur a permis de toucher les étoiles tout en gardant les pieds sur Terre. Après une année charnière, en 2015, le club a pris une nouvelle dimension. Désormais, c’est une ambiance de fête à chaque rencontre et une présence en ProA totalement méritée ».

Du beau monde en tribune

Pour voir grandir le club, les équipes de Bpifrance vont accompagner celles du Portel dans la création d'un club d'entrepreneurs baptisé "The place to be». Un club affaire pour fédérer les acteurs d'un territoire ancré dans de fortes valeurs, qui permettra à toutes les entreprises soucieuses de prendre part à l'aventure portée par Yann Rivoal, de se réunir. Pour montrer l'exemple, Patrice Bégay et Bertrand Fontaine, directeur régional Bpifrance, sont venus accompagnés de plusieurs chefs d'entreprises en marge de la rencontre contre Chalon : le groupe Scintelle et son président Alexandre Dufreutelle, l'incontournable Grand Hôtel du Touquet et le restaurant 'Le café des sports' avec ses propriétaires Dominique et Hélène Libert, les dirigeants d'Aviva, des sociétés Fast&Go Concept, LBS, Cartonnage Gaultier, Five Star Jams, Panier du Citandin, du groupe Roches et EPS. «Le club du Portel se situe dans un tissu industriel quelque peu perturbé, poursuit Patrice Bégay. Mais les entrepreneurs gardent la niaque. Et la French Fab, la nouvelle industrie française, va pousser la réindustrialisation de cette formidable région. Avec l'innovation et le courage, on peut tout entreprendre. Et quand je parle de courage, je me dois d'avoir une pensée pour Éric Girard, le coach emblématique de l'ESSM. Je salue ce combattant de tous les instants, dans la vie comme sur le parquet».