Tennis : Nouveau couac pour Djokovic après Roland-Garros ?
Arnaud De Kanel

Forfait pour les quarts de finale de Roland-Garros en raison d'une blessure au genou, Novak Djokovic a subi une intervention chirurgicale mercredi à Paris dans l'espoir d'être remis à temps pour les JO. Antoine Gerometta, le chirurgien qui a opéré le Serbe, estime malgré tout que l'ancien numéro un mondial ne sera pas remis à temps pour disputer Wimbledon. 

Héroïque face à Lorenzo Musetti puis Francisco CerundoloNovak Djokovic n'a pas pu disputer son quart de finale face à Casper Ruud. Après des examens médicaux inquiétants qui ont révélé une lésion au ménisque, le Serbe ne pouvait pas poursuivre son parcours dans ce Roland-Garros. Il devrait connaitre un nouveau couac dans les jours à venir puisque sa participation à Wimbledon est fortement compromise. 

Djokovic à 100% à Wimbledon, «ça paraît tout de même peu envisageable»

« On peut toujours envoyer du rêve et dire que ça ira très vite. Mais pendant les 45 minutes que nous avons passées avec Novak, son staff et Vincent Guillard, le médecin de la Fédération française de tennis, j'ai été très transparent en disant que ça dépendrait de la réaction de son genou. En augmentant très progressivement la charge, on va voir s'il reste bien sec, sans gonflement, ni douleur. Il va y avoir une évolution au jour le jour, mais il est impossible de prédire dans quel état il sera dans une semaine, quinze jours, etc. Qu'il soit à 100 % d'ici trois semaines, ça paraît tout de même peu envisageable », explique Antoine Gerometta, le chirurgien qui a pratiqué l'arthroscopie à la Clinique du Sport à Paris pour L'Equipe. Pour autant, il ne veut pas annoncer le forfait de Novak Djokovic pour Wimbledon et salue même la prestation du Serbe face à Cerundolo. 

«Ce qu'il a fait est extraordinaire»

« Il va clairement se donner les moyens de récupérer le plus vite possible mais tout sera encadré, surveillé. Vincent Guillard et moi-même allons rester en étroite liaison avec son staff. Le feeling avec Novak, que j'ai trouvé très intelligent et posé, est super bien passé, les discussions ont été fluides depuis le moment où je lui ai expliqué la nature de l'opération. Vu la lésion, ce qu'il a fait est extraordinaire. C'est un blocage mécanique, et la réalité c'est qu'il n'y a que la chirurgie pour réparer. Ça remet en question les critiques injustes à son égard et les interprétations de ceux qui affirment que ce n'était pas une vraie blessure, comme lorsqu'il a gagné l'Open d'Australie (en 2021) avec une déchirure aux abdominaux. Ça reste quelqu'un d'exceptionnel », a ajouté Antoine Gerometta. Verdict à venir dans les prochains jours...

Articles liés