Accès direct au contenu

Dans les coulisses de Roland

Sharapova victime dune main baladeuse

Durant la quinzaine, Le 10 Sport vous invite dans les coulisses des Internationaux de France à Roland-Garros. Indiscrétions et anecdotes, tout ce que vous ne verrez pas à la télé...

Maria Sharapova, c’est un peu la seule vraie star du circuit féminin. Gardes du corps, sac à main en conférence de presse, maquillage, contrats publicitaires à gogo… Pour sa quinzaine, Sharapova a changé ses plans cette année puisqu’elle a demandé à louer une plus grande chambre pour héberger son fiancé, le basketteur Sasha Vujacic. Leur relation a commencé il y a deux ans et la belle a annoncé il y a peu qu’ils allaient se marier. Cette semaine, on a ainsi vu les deux tourtereaux sortir de l’Hyatt Hotel, près de la Place Vendôme, établissement où Wilfried Tsonga a ses habitudes (voir photos).

A l’entraînement, les gardes du corps sont loin. Et Sasha a enfin le droit de poser la main sur sa douce.

Matt Pokora en fait un flan
Matt Pokora a remis ça. Déjà au taquet à Bercy pour suivre son grand pote Gaël Monfils, le vainqueur de l’émission sur TF1 « Danse avec les stars » était présent sur le Central avec toute sa bande pour regarder le match du Parisien face à Rufin. Après la victoire, il a fêté ça au Players Lounge en ingurgitant un flan pâtissier. Et ta ligne, MP ?

Le fils de Delarue en guest-star
Pendant que Jean-Luc Delarue est parti faire le tour de France en caravane, son ex-compagne Elisabeth Bost en a profité pour sortir leur enfant commun au Village de Roland-Garros. Pas longtemps, puisqu’elle l’a quitté en milieu d’après-midi. De peur d’une insolation pour le petit Jean sans doute.

Monfort tête à chapeau
Il semblerait que Nelson Monfort ne soit pas assez people pour mériter un chapeau sur le Central. Lors de Monfils-Rufin, le journaliste de France TV a demandé un Panama à une hôtesse pour se couvrir la tête mais s’est fait recaler. Fallait lui demander en français Nelson…

Escudé se fout de Bartoli
Encore bien apprêté, Nicolas Escudé a assisté au match d’Alizé Cornet sur le Lenglen en début d’après-midi mais il n’a pas eu le courage de rester pour celui de Marion Bartoli, opposée à Olga Govortsova. Dommage, elle a gagné, elle.