Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - XV de France : Galthié explique ses choix avant la Géorgie !

A deux jours de la deuxième rencontre de la tournée de novembre face à la Géorgie, Fabien Galthié a décidé de faire plusieurs changements dans son XV de départ. 

Si la victoire était au rendez-vous, le premier match de l’Autumn Nations Series du XV de France n’a pas totalement satisfait. Ainsi, avant un rendez-vous capital contre la Nouvelle-Zélande le 20 novembre prochain, Fabien Galthié pourra encore ajuster deux ou trois choses face à la Géorgie ce dimanche. Il a ainsi opté pour plusieurs changements, avec notamment la titularisation de Sekou Macalou, ou encore le grand retour d’Uini Atonio à la place de Mohamed Haouas, qui est carrément sorti du groupe. Mathieu Jalibert et Romain Ntamack seront toujours alignés ensemble au centre de l’attaque française, alors que Mathis Lebel va fêter sa première sélection à l’aile, à la place de Gabin Villière. 

« Si un joueur est titulaire, ce n'est pas lié au nom de la gestion mais de son parcours » 

Lors de la conférence de presse de ce vendredi, Fabien Galthié s’est expliqué au sujet des différents changements apportés à son équipe, avant la Géorgie. « Uini était convoqué lors du dernier rassemblement, mais il s'était blessé musculairement. Il a rejoué avec son club. Uini Atonio, au poste de pilier droit, c'est le titulaire. Il est indiscutable avec La Rochelle. Il participe grandement aux performances du paquet d'avants de La Rochelle. Il a de l'expérience (31 ans), pas loin de 40 sélections. Il a été touché par les blessures. Il monte en puissance depuis deux saisons. Il s'impose au poste de pilier droit » a expliqué le sélectionneur du XV de France. « Woki ? Il faut prendre des risques et aller au bout de ses intuitions. C'est le capitaine de touche, qu'il soit en troisième ligne aile ou en 4. Il a un profil hybride qui peut lui permettre de jouer à ce poste. Il a bien réussi son repositionnement face à l'Argentine, on continue à le mettre dans cette position. Thibaut Flament est avec les finisseurs et on compte sur sa rentrée à ce poste. Il n'y a pas de gestion, on développe des compétences et des expériences collectives. Si un joueur est titulaire, ce n'est pas lié au nom de la gestion mais de son parcours ». 

Articles liés