Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - Top 14 : Mourad Boudjellal dézingue à nouveau Julian Savea !

Après avoir taclé Julian Savea suite à ses mauvaises prestations, Mourad Boudjellal a assumé ses propos ce mardi dans les colonnes du Parisien, en profitant pour ajouter de l’huile sur le feu.

La situation se tend au RCT. Après la défaite du club varois sur la pelouse d’Agen (19-10) samedi, Mourad Boudhjellal n’a pas mâché ses mots envers Julian Savea, qui enchaîne les performances décevantes avec Toulon. « Je vais demander un test ADN. Ce n’est pas Savea qu’on a recruté, mais "Savéapas". Ils ont dû le changer dans l’avion. Si j’étais lui, je m’excuserais et je rentrerais au pays. Quand on arrive à ce niveau de jeu, il faut s’excuser et partir », avait notamment lâché le président toulonnais. Une sortie qui n’a pas manqué de faire réagir les joueurs du RCT, notamment Mathieu Bastareaud qui a soutenu son coéquipier néo-zélandais. Mais dans les colonnes du Parisien ce mardi, Mourad Boudjellal n’a pas changé d’avis et se montre toujours agacé envers Julian Savea.

« Il lui reste un peu plus d’un an de contrat, ça va être très long pour lui »

« Si je regrette mes propos ? Pas du tout. Au contraire. Je trouve son comportement inadmissible. Je me suis repassé le quart de finale de la Coupe du monde 2015 France–Nouvelle-Zélande et je me demande toujours si c’est le même joueur, le même homme. Ce que je n’admets pas, c’est que nous le payons très cher. Les négociations ont été très difficiles, il a été très exigeant et depuis qu’il est chez nous, il ne l’est plus. Je ne peux pas trouver normal qu’un joueur payé plus de 1 million d’euros par an parte en vacances aux Fidji pendant un mois en décembre alors que son club est dans la m… Il devait juste assister au mariage de son frère, pas prendre des congés de longue durée, a expliqué Mourad Boudjellal. Il est tout gentil, tout poli. Ils sont très forts, avec sa femme, pour se faire plaindre sur les réseaux sociaux. Quand il était aux Fidji, il n’avait pas l’air malheureux. Il a tweeté qu’il allait s’entraîner dur. Il ne va pas être déçu. Il lui reste un peu plus d’un an de contrat, ça va être très long pour lui. Au-delà de ce qu’il pense. Je ne vais pas le plaindre. Vous pensez qu’il a donné un peu de son salaire au jeune Simon Moretti, qui a 18 ans, touche 500 euros par mois et a défendu le club alors que lui rentrait tranquillement de vacances ? Non. »

Articles liés