Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - Top 14 : Boudjellal sort la sulfateuse et dézingue Savea !

Mourad Boudjellal, président du RCT, n’a pas été tendre envers l’ailier toulonnais Julian Savea.

Arrivé l’été dernier avec l’espoir de se relancer, Julian Savea est ce qu’on appelle un flop. Le champion du monde néo-zélandais, considéré il y a quelques saisons comme le nouveau phénomène du rugby mondial, aligne les prestations décevantes depuis son arrivée au RCT. Ce samedi il était aligné au poste de trois-quart centre et a réalisé une nouvelle prestation décevante lors de la défaite des siens face au SU Agen (19-10).

« Quand on arrive à ce niveau de jeu, il faut s’excuser et partir »

Une prestation qui n’a pas échappé à Mourad Boudjellal, qui a tout bonnement tiré à boulets rouges sur Julian Savea. « Je vais demander un test ADN. Ce n’est pas Savea qu’on a recruté, mais "Savéapas". Ils ont dû le changer dans l’avion. Si j’étais lui, je m’excuserais et je rentrerais au pays. Quand on arrive à ce niveau de jeu, il faut s’excuser et partir. Ce n’est peut-être qu’une question d’amour propre » a lancé le président du RCT, au micro de RMC Sport. « Est-ce que c’est moi qui nourris ma famille ou est-ce que c’est le club ? Pour Savea, c’est nous… Je lui ai dit qu’il était libéré et qu’il n’était plus le bienvenu à Toulon ! Il lui reste un contrat d’un an. Il peut faire ce qu’il veut. Ça peut être long pour le club un an, mais surtout très long pour le joueur… Pour moi, il est libéré. Son frère jumeau lui ressemble beaucoup… On aura au moins appris que certaines ressemblances physiques sont vraiment frappantes… Il s’est fait reprendre à la course par un mec qui doit gagner à l’année ce que Savea gagne à la semaine (Masilevu)… Parfois, certains viennent pour de mauvaises raisons… ».

Articles liés