Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - Top 14 : Le Stade Français répond sèchement aux accusations de l’UBB !

Hans-Peter Wild, patron du Stade Français, a répondu au récent tacle de Laurent Marti, président de l’Union Bordeaux-Bègles. 

Ça devait être le match d’ouverture du Top 14. Malheureusement, la rencontre entre le Stade Français et l’Union Bordeaux-Bègles a dû être reportée. La raison ? Pas moins de 27 cas de COVID-19 au sein du club parisien, avec certains joueurs qui ont été victimes de lésions pulmonaires. Dans un communiqué, la Ligue nationale de rugby a donc décidé du report, mais cela n’a pas satisfait tout le monde. C’est le cas de Laurent Marti. « Depuis la fin de la semaine dernière, on disait que ce match serait reporté » a lancé le président de l’UBB, dans Sud-Ouest. « Pour une simple et bonne raison, si vous me permettez de faire un peu d'humour : on savait que le parapluie était un objet très à la mode en France cette année [...] Je savais qu'à partir du moment où on évoquerait l'intégrité physique des joueurs, les parapluies allaient s'ouvrir de partout ! C'est une décision qui arrange le Stade Français et qui nous dérange ». 

« J’aurais préféré plus de considération et de respect concernant la santé de nos joueurs » 

Lors d’un entretien accordé à Midi Olympique, le patron du Stade Français a été invité à répondre à ce tacle de Laurent Marti, son homologue de l’UBB. « Je n’aime pas la polémique, mais venant de lui, j’aurais préféré plus de considération et de respect concernant la santé de nos joueurs » a déclaré Hans-Peter Wild. « Pourquoi est-ce qu’il ne me fait pas confiance ? Je n’en ai aucune idée. La semaine dernière, Thomas Lombard l’a appelé pour lui donner tous les détails de notre situation. Il est peut-être déçu de la façon dont s’est terminée pour lui la saison dernière, mais cette déception ne justifie pas de telles accusations ». 

Articles liés