Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - Top 14 : Le Racing 92 répond au Stade Français après l’arrivée de Fickou !

Jacky Lorenzetti, président du Racing 92, a répondu à la récente sortie de son homologue parisien Hans-Peter Wild. 

Gaël Fickou et le Stade Français se quittent fâchés. Le trois-quart centre international a en effet été libéré par le club parisien et est désormais un joueur du Racing 92. Dans les colonnes de L’Équipe, Hans-Peter Wild a clairement laissé libre court à son agacement et a pointé du doigt le comportement de Fickou. « Je suis très déçu. Déçu par son état d’esprit. Ça ne se fait pas de quitter ses partenaires en cours de saison » a déclaré le président parisien, assurant s’être opposé à son départ vers le Racing 92. « Le point de rupture date du jour où Gaël Fickou est venu voir Gonzalo Quesada pour lui dire qu’il ne voulait plus jouer sous les couleurs du Stade Français et qu’il souhaitait partir avec effet immédiat au Racing 92. J’ai eu une discussion avec Gonzalo à propos de ça, et je lui ai dit que ce n’était pas possible ». Pourtant, le Fickou tout comme le Racing 92 assurent que c’est le Stade Français qui ont souhaité se séparer du plus gros salaire du club... 

« On a négocié, trouvé un merveilleux accord et la vie est belle, aujourd’hui » 

Lors d’un long entretien accordé au Midi Olympique, Jacky Lorenzetti a avoué ne pas comprendre la réaction d’Hans-Peter Wild. « Les relations entre Gaël Fickou et le Stade Français n’étaient plus au beau fixe. Il valait mieux arrêter cette collaboration, je suppose. C’est bien pour tout le monde, en somme » a déclaré le président du Racing 92. « On a négocié, trouvé un merveilleux accord et la vie est belle, aujourd’hui. Est-ce que notre recrutement est clos ? A moins que le Stade Français nous libère Maestri à un prix défiant toute concurrence, oui ! (rires) ». 

Articles liés