Accès direct au contenu

Rugby

Rugby : Le camp Laporte réplique !

L’avocat de Serge Simon, mis en cause aux côtés de Bernard Laporte, laisse entendre que quelqu’un pourrait être derrière la garde à vue du président et du vice-président de la FFR. 

C’est un incroyable épisode auquel on assiste, depuis ce mardi. Bernard Laporte, président de la Fédération française de rugby, a été placé en garde à vue par la Brigade de répression de la délinquance économique avec notamment Serge Simon, le vice-président de la FFR. Via une lettre publiée sur Facebook et écrite avant la mise en garde à vue de mardi, Laporte a dénoncé « une véritable tentative de putsch dont la motivation des auteurs ne fait aucun doute ». Il faut dire que les élections de la FFR se déroulent dans précisément dix jours... 

« C’est à se poser la question, qui est derrière ? » 

Ce mercredi, Bernard Laporte et les personnes concernées par cette affaire ont vu leurs gardes à vue être prolongées de 24h. Pour l’avocat de Serge Simon, il y a de quoi se poser des questions. « Ils interrogent sur tout pour arriver à quasiment rien. Mohed Altrad ramène à la Fédération une somme que personne ne peut ramener. Ils interrogent sur toutes les choses que l’on savait déjà. C’est absolument scandaleux ! On a refusé le renvoi de cette affaire, on les interroge et on les place en garde à vue, dix jours avant l’élection » a expliqué Me Pierre Blazy, au micro de RMC Sport. « C’est à se poser la question, qui est derrière ? Alors que nous savons qu’il y a des luttes permanentes entre la Fédération et la Ligue. Je ne dis pas que c’est la Ligue qui pousse derrière, mais on se pose la question ! Aujourd'hui il y a eu un renouvellement de garde à vue, qui ne rime à mon sens à rien ». 

Articles liés