Accès direct au contenu

JO RIO 2016

JO RIO 2016 : Nikola Karabatic et la «malédiction» du porte-drapeau !

Deux noms étaient pressentis pour être le porte-drapeau de la délégation française aux Jeux Olympiques de Rio, à savoir Teddy Riner et Tony Parker. C’est finalement le judoka qui a été élu. Pour Nikola Karabatic s’est un soulagement de ne pas avoir été élu.

Pour ces JO, le CNOSF (comité national olympique et sportif français) a décidé d’innover pour l’élection du porte-drapeau. Chaque fédération olympique a proposé un ou deux athlètes. Au final, 52 sportifs sont ambassadeurs, ces athlètes éliront ensuite leur porte-drapeau. Les 10 noms les plus cités seront une nouvelle fois soumis à un vote. Pour ces JO 2016, c’est au final Teddy Riner, le judoka qui a été élu. Plusieurs noms étaient envisagés, Tony Parker, Julien Absalon, Nikola Karabatic ou encore Céline Dumerc.

« Être porte-drapeau… il y a une malédiction »

Au micro de RMC Sport, le handballeur, Nikola Karabatic pressenti pour être le porte-drapeau s’est exprimé sur cette distinction. « Être porte-drapeau, ça m’aurait rajouté de la pression, en plus il y a une malédiction. Teddy est un porte-drapeau idéal ». En effet, une vraie malédiction rode autour du porte-drapeau français. Depuis 16 ans, aucun athlète français n’a été médaillé après avoir présenté son pays lors de la cérémonie d’ouverture. Espérons que cette malédiction prenne fin dès cet été.

Articles liés