Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Mick Schumacher reçoit un vibrant hommage après sa première saison en F1 !

Mick Schumacher a pu faire ses débuts en Formule 1 en 2021. Et le pilote allemand a fait l'unanimité chez Haas. Ainsi, son ingénieur de piste a fait un constat similaire aux dirigeants de l'écurie concernant le sérieux dont il a fait preuve toute la saison.

En 2021, Mick Schumacher a pu faire ses débuts en Formule 1 à bord de la monoplace de chez Haas. Après avoir fait ses gammes en Formule 2, le pilote de 22 ans a été lancé dans le grand bain. Et pour une première année, ses résultats n’ont pas été spécialement glorieux, lui qui a terminé la saison à la 19e place. Toutefois, le fils du légendaire septuple champion du monde a fait l’unanimité au sein de son écurie, notamment sur le plan mental. Mick Schumacher a également su se faire apprécier de son ingénieur de piste.

« Mick est très professionnel, très calme et toujours très clair »

« J’ai beaucoup appris avec mes pilotes au fil des ans, mais Mick est très professionnel, très calme et toujours très clair. C’est donc très facile de lui renvoyer cette image et de ne pas me laisser stresser. Ensuite, quand une situation se présente, comme à Imola où il a perdu l’aileron avant, ou quelque chose comme ça, ça aide. Dans le passé, j’ai connu des situations où j’ai dû faire de mon mieux pour calmer les émotions. Mick est très bon pour gérer ses émotions et il est capable de les garder sous contrôle, a d’abord révélé Gary Gannon avant de montrer que Mick Schumacher essayait de faciliter au mieux le travail des ingénieurs. C’est un document normal que tous les pilotes remplissent pour nous. Mais la profondeur avec laquelle il nous fournit des informations est à un nouveau niveau, car il veut nous laisser une image claire de ce qu’il a ressenti. C’est intéressant avec les pilotes parce que parfois ils donnent un feedback sur la voiture tout de suite, puis s’en vont et ce n’est que plus tard qu’ils réfléchissent plus en détail. Kevin (Magnussen) a souvent fait ça. Il partait et disait plus tard ’en fait, le problème vient de moi’. Si Mick s’en va après le briefing, il revient plus tard avec ce document après avoir eu plus de temps pour y réfléchir. Parfois, ce n’est qu’à ce moment-là qu’il réalise que dans un virage, son vrai problème était un manque de stabilité à l’entrée, même s’il pensait auparavant que c’était du sous-virage. C’est pourquoi il faut une telle profondeur pour réfléchir à chaque petit détail. Cela lui permet d’avoir une compréhension plus claire de la voiture et ensuite il nous transmet cela et nous pouvons faire de meilleurs changements de réglages. »

Articles liés